Liga : le Real Madrid peut s'envoler

Liga : le Real Madrid peut s'envoler

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Après la surprenante défaite de Barcelone, samedi, à Valladolid (1-0), le Real Madrid a l'occasion de prendre 4 points d'avance en tête du Championnat s'il s'impose face à Levante. Un matelas non-négligeable, à deux semaines du Clasico à Madrid.

C'est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. En Espagne, c'est encore plus vrai. Quand le FC Barcelone est surpris par le relégable Valladolid samedi (1-0) à l'amorce du dernier tiers de Championnat, c'est Madrid qui rigole, tout heureux de voir tomber son meilleur ennemi, et encore plus quand cela peut directement lui profiter. Car au lendemain de la défaite des Catalans, le leader a l'occasion de prendre pour la première fois 4 points d'avance en cas de succès face à Levante (et 3 points sur l'Atlético Madrid, 2e).

Difficile à croire, pourtant, alors que les Blaugranas comptaient cinq points d'avance sur les Madrilènes à la trêve. Mais un enchaînement de contre-performances (3 défaites lors des six dernières journées) conjugué à un parcours proche de la perfection des Merengues a inversé les trajectoires des deux clubs, en même temps qu'il a fait passer le costume de favori de Catalogne vers la capitale ibérique.

Barcelone a un calendrier plus compliqué

A ''l'impuissance'' des hommes de Martino, terme employé par l'entraîneur samedi, s'oppose donc la confiance madrilène. ''Il reste encore beaucoup de chemin et on ne peut pas parler de favoris parce que beaucoup de choses peuvent se passer, prévenait vendredi le milieu de terrain Xabi Alonso. Mais nous sommes dans une bonne dynamique, avec de bonnes sensations, et c'est important.'' Et c'est peu de le dire tant l'attaque des hommes de Carlo Ancelotti, estampillée BBC (Bale-Benzema-Cristiano), écrase tout sur son passage, à l'image de sa démonstration à Schalke en Ligue des champions (6-1).

Quoi qu'il en soit, le Clasico, prévu le dimanche 23 à Santiago-Bernabeu, sera décisif dans l'attribution du titre. Bien que le Real puisse se permettre de le perdre, s'il creuse un petit écart ce dimanche. Ensuite, le calendrier des Catalans a tout des montagnes russes puisque Lionel Messi et les siens devront affronter les trois autres membres du Top 5 (Bilbao, Atlético, Villareal), à l'inverse du Real. ''C'est le moment où la Liga se joue'', concède Martino. Et Barcelone n'a plus le droit de se louper. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter