Ligue 1 : 10 choses à retenir de la 8e journée

Football

FOOTBALL - La huitième journée est terminée, et il s'en est passée des choses sur les pelouses de Ligue 1, les équipes disputant leur troisième match en une semaine. De la forme olympique de Marseille aux capacités limitées de David Luiz, petit bilan de ce que vous devez retenir.

 L'OM forte tête
On n'arrête plus l'Olympique de Marseille. En épilogue de cette 8e journée, le leader du Championnat a conforté sa première place grâce à son succès contre Saint-Etienne (2-1). C'est sa sixième victoire de rang, une belle série que l'OM n'avait plus connu depuis août-septembre 2012. Le club phocéen compte désormais 19 points, soit 2 de plus que son dauphin bordelais et 4 de plus que Lille, troisième. Le PSG est relégué au 4e rang, avec 14 points. C'est autant que les Verts ou... Metz.

► David Luiz ne joue qu'à 60%
En difficulté face à Toulouse samedi et coupable d'avoir laissé Ben Yedder lui passer devant pour marquer, le défenseur du PSG n'est pas encore au niveau espéré. Mais David Luiz a son explication. ''Physiquement, je ne me sens pas très bien en ce moment, a-t-il expliqué après la rencontre. Je traîne un problème à un genou et par conséquent, je ne joue qu'à 60% de mes capacités. J'essaie surtout de m'en sortir sur le terrain en utilisant uniquement mon cerveau.'' Qui lui a fait défaut sur le but toulousain.

► Un malaise Jérémy Toulalan à Monaco?
A la fin de la rencontre, il est resté de longues minutes, seul sur la touche, enfoncé dans son siège. Sorti à 20 minutes du terme, le milieu de terrain monégasque est, c'est peu dire, en froid avec son entraîneur, qui l'avait déjà laissé sur le banc lors de la première journée. ''Je l'ai fait sortir car il fallait appuyer fort et donner plus de profondeur dans les couloirs, a tenté de se justifier Leonardo Jardim. Toulalan vient de faire une série de matches intenses et on aura besoin de lui contre le Zenith.'' Mouais.

► Nantes met fin à la malédiction des penaltys
On avait vu Alhadhur manquer un penalty, mercredi à Bastia. Le défenseur nantais était en fait le quatrième joueur de suite à louper un face-à-face pour le FCN. Mais ce dimanche, la malédiction a pris fin grâce à Jordan Veretout, qui a eu presque chaud face à Anthony Lopes mais a assuré son tir. Ouf.

► De la DH à la Ligue 1 pour le quatrième gardien rémois
Le gardien titulaire, Johny Placide, était touché aux adducteurs. Kossi Agassa, son suppléant, s'est blessé à l'échauffement. Samedi soir, c'est donc Sacha Bastien, habituel gardien de la réserve en Division d'honneur (6e niveau), qui était titulaire pour Reims. Sauf que lui aussi s'est blessé à l'aine après 20 minutes de jeu. C'est donc Cyriack Garel, 18 ans, qui est entré. Et le quatrième gardien dans la hiérarchie s'en est bien sorti, malgré la sévère défaite 3 à 0 des siens.

► Habibou marque sans tirer
Les statistiques peuvent dire des choses. Elles peuvent aussi se tromper. En l'occurrence, celle-ci, proposée par beIN Sports après le match Bordeaux-Rennes (2-1), semble difficilement crédible. On y apprend ainsi que Habib Habibou, l'attaquant breton, n'a pas tiré du match... mais a marqué un but. C'est beau la technique...

► Lorient trop inoffensif
Une première encourageante à Monaco (2-1), un succès éclatant contre Guingamp lors de la 4e journée (4-0) et puis plus rien. Zéro. A part ces deux rencontres, Lorient n'a pas marqué un seul but, ce qui signifie que les Morbihanais sont restés muets sur 6 de leurs 8 rencontres. Et la zone rouge se rapproche à grands pas (17e).

► Angoua, le geste improbable
On connaît les joueurs qui tentent de dissuader l'arbitre d'infliger un carton rouge par la parole. Désormais, il y a ceux qui tentent par le geste. Benjamin Angoua a essayé de bloquer l'homme en noir, Philippe Kalt, qui allait exclure son gardien Mamadou Samassa. Touché par deux fois, Kalt a fait tomber son carton mais a finalement réussi à bien le montrer à Samassa pour qu'il sorte. Et Angoua s'en est sorti sans rien. Mais il pourrait être sanctionné a posteriori...

► Rennes dans le dur
Les Bretons ont craqué dans les derniers instants à Bordeaux (2-1), concédant dimanche en Gironde un troisième revers d'affilée. Du coup, les Rouge et Noir n'ont que 8 points, un de plus que le premier relégable. C'est leur plus faible total à ce stade de la saison depuis l'exercice 2006-2007. Motif d'espoir pour les Rennais : cette saison-là, ils avaient terminé quatrièmes.

► Victor Hugo retrouve sa plume
En marquant samedi le but de la victoire montpelliéraine contre Guingamp (2-1), Victor Hugo Montano a mis fin à une longue période de disette sur le plan personnel. Le Colombien n'avait en effet plus trouvé le chemin des filets en L1 depuis le 6 octobre 2013, ce qui représentait tout de même 1007 minutes de mutisme.
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter