Ligue 1 : les nouveaux malheurs de Bastia, Lorient n'est plus bon dernier et dit merci à l'arbitre

Football

FOOTBALL - Avec une équipe largement remaniée, les Corses se sont inclinés à Nancy et ont perdu deux nouveaux joueurs, quand Lorient quitte la dernière place grâce à une erreur d'arbitrage.

Lorient 2–1 Guingamp : M. Desiage aurait dû expulser Waris…qui a fini par mettre un doublé

Avec Benjamin Moukandjo parti à la CAN et les envies d’ailleurs de  Benjamin Jeannot qui ne jouait pas samedi soir, les Lorientais se retrouvent dans une période délicate sur le plan offensif. Et après le match face à Guingamp, les Merlus peuvent remercier l’arbitre. On s’explique : on jouait la 58e minute, lorsque Majeed Waris au sol donnait un coup de pied volontaire à Christophe Kerbrat, droit dans les parties intimes. En regardant de plus près le ralenti, monsieur Desiage aurait dû sortir le rouge, et non le jaune comme il l’a fait. Et 13 minutes plus tard, l’avant-centre ghanéen égalisait, avant de manquer un penalty finalement repris par Jimmy Cabot (83e), et de marquer un doublé pour assurer un peu plus la victoire de son équipe (90e). 

Toulouse 0–1 Nantes : Qui peut arrêter Nantes en L1 ?

Depuis que Sergio Conceiçao a repris la tête du FC Nantes, ses joueurs n’ont perdu qu’à une reprise et c’était en Coupe de la Ligue contre Nancy, mercredi. À Toulouse, les Nantais ont très bien débuté le match en dominant des Toulousains qui ne se sont montrés dangereux qu’à partir de la fin de la première période et ont surtout été très réalistes. Un seul tir cadré et un but victorieux venu de la tête d’Emiliano Sala. Le scénario et l’attitude n’ont visiblement pas plu à Pascal Dupraz qui a gardé ses joueurs sur la pelouse après le match pour une petite causerie et des regards noirs. Pour étirer un peu plus leur bonne série et prouver qu’ils sont vraiment en grande forme les jaunes et verts auront un autre défi la semaine prochaine : recevoir le Paris Saint-Germain.

Nancy 1–0 Bastia : Totale « loose » pour Bastia

Sur la pelouse synthétique de Marcel Picot, les jardiniers se sont activés pour sortir une neige qui tombait en abondance samedi soir, avant et pendant la rencontre. Dans un match compliqué par les conditions météorologiques, les départs du mercato, les absences pour la CAN ou les blessures, François Ciccolini a dû faire avec ceux qu'il avait sous le coude ! Mais même dans ces conditions les Corses ont eu des possibilités et sans Chernik, les Nancéiens seraient rentrés au vestiaire, menés. Mais dans leur temps fort, juste avant l’heure de jeu, ils ont fini par ouvrir le score grâce à Issar Dia et ont enchaîné une cinquième victoire de rang à domicile. Les Corses, eux, repartent avec zéro point, Florian Marange blessé (qui dépannait en défense centrale) et Saint-Maximin, leur meilleur joueur, expulsé...

Voir aussi

Montpellier 1-1 Dijon : Soirée boulette pour Pionnier

Après une semaine marquée par de vifs échanges via médias interposés entre son entraîneur et son président, Montpellier retrouvait la L1 dans un contexte particulièrement tendu. Et s’ils ont été rapidement menés, les joueurs de Frédéric Hantz ne le doivent qu’à une boulette de Pionnier. Le reste du temps, ils ont largement dominé Dijon : au total, 24 tirs, 3 cadrés (0 en première période) et un bijou de Jérôme Roussillon, qui d’une belle frappe enveloppée, depuis la gauche de la surface, trouvait le petit-filet opposé. Même si la manière y était, pas sûr que cela suffise à apaiser les tensions qui règnent au sein du club héraultais. 

Angers 1-1 Bordeaux : Pallois, tout proche du but de l’année

Certainement la rencontre la plus spectaculaire de L1, qui, pour quelques centimètres, aurait pu offrir le but de l’année. Sur un long ballon, Pallois dans la surface reprenait d’un retourné acrobatique puissant et trouvait la transversale. Ensuite, les Bordelais ont eu deux occasions de l’emporter mais se sont montrés trop maladroits. Avant cela, les deux buts, eux, étaient intervenus après des corners : une tête de Traoré a d’abord trompé Prior, avant que Santamaria ne marque contre son camp sur un gros cafouillage. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter