Ligue 1 : à Monaco, les Canaris veulent se remplumer

Ligue 1 : à Monaco, les Canaris veulent se remplumer

DirectLCI
FOOTBALL - Les Canaris se déplacent dimanche soir en Principauté (21 heures) pour le compte de la 32e journée de L1. Plusieurs joueurs cadres sont à l’infirmerie et forfaits pour ce match. Avec huit points d’avance sur Valenciennes, premier relégable, le maintien semble en bonne voie mais n’est pas encore acquis.

Cette semaine a une nouvelle fois été marquée par le feuilleton de l’affaire Touré. Cette fois, c’est le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) qui a confirmé le 1er avril le retrait des trois points déjà enlevés au FCN. Malgré cela, le club a décidé de saisir le tribunal administratif. Il n’est pas certain que la décision tombe avant la fin du Championnat, ce qui doit pousser les joueurs à se battre jusqu’au bout, pour assurer définitivement le maintien.

Mais pour atteindre l’objectif de début de saison, les blessures n’épargnent pas le groupe, qui a retrouvé de la joie de vivre, avec la reprise d’une petite série (une victoire, trois nuls). Le gardien Rémi Riou est forfait, et Maxime Dupé, passé de numéro trois à numéro deux dans la hiérarchie, devrait connaître sa troisième titularisation sur le Rocher, lui qui avait débuté en février à quelques kilomètres de là, à l’Allianz Riviera, à Nice (0-0).

Toujours sans Djordjevic ni Djilobodji

Le buteur Djordjevic (9 buts) et le roc Djilobodji étant toujours absents, c’est toute la colonne vertébrale du onze nantais qui est à revoir. Mais, comme face à Bordeaux (0-0), les remplaçants ont prouvé qu’’ils pouvaient pallier à ces forfaits. Les Canaris ont un bon coup à jouer, car cette équipe monégasque peut se démobiliser. Le titre semble hors de sa portée, et la deuxième place confortée. Mais gageons que Claudio Ranieri saura trouver les arguments nécessaires pour motiver ses stars, après le revers face à Evian (1-0).

Sur l’autre banc, c’est une nouvelle fois Bruno Baronchelli qui prendra place. La seule bonne nouvelle réside dans la sortie de l’hôpital cette semaine de l’hôpital de Michel Der Zakarian. Souffrant d’une excroissance osseuse, le coach ne sera pas rétabli pour ce long déplacement. L’an passé, en L2, les Nantais étaient venus s’imposer (0-2) à Louis-II. Mais ça, c'était avant...
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter