Ligue 1 : VIDÉO - Balotelli victime de "cris de singe" des supporters bastiais

Ligue 1 : VIDÉO - Balotelli victime de "cris de singe" des supporters bastiais
Football
DirectLCI
RACISME – Sur son compte Instagram, Mario Balotelli a dénoncé l’attitude des supporters de Bastia lors de la réception de Nice, ce vendredi. L’attaquant italien évoque des "cris de singe " alors que la LFP va se saisir de cette affaire dès la semaine prochaine. beIN Sports a diffusé les images de cet incident.

L’ambiance était tendue ce vendredi lors du derby entre Bastia et Nice. Si la rencontre a accouché d’un match nul (1-1), l’avant-match avait été marqué par le caillassage du bus niçois à son arrivée au stade Armand-Cesari. Et durant l’échauffement, Mario Balotelli avait été la cible des supporters bastiais, qui ont vraisemblablement dépassé les limites. Ce samedi, sur son compte Instagram, l’Italien a fustigé l’attitude de ces supporters avec une image noire de circonstance. 

Est-il normal que des supporters de Bastia fassent des cris de singe et des "ouh ouh" pendant tout le match ?Mario Balotelli

Le message de Super Mario, soutenu par le club niçois, est limpide : 'Est-il normal que des supporters de Bastia fassent des cris de singe et des "ouh ouh" pendant tout le match et que personne dans les "commissions de discipline" ne dise rien ? Le racisme est-il légal en France ? Ou seulement à Bastia ? Le football est un sport formidable. Les gens comme ces supporters de Bastia le rendent horrible. Une vraie honte."

L’affaire ne va pas en rester là. D'autant que beIN Sports a diffusé les images de cet indicent, ce à quoi la LFP n'a pas tardé à réagir par le biais d’un communiqué : "La Ligue de Football Professionnel a pris connaissance des images (...). La LFP, qui avait déploré dès samedi après-midi l’ensemble des incidents survenus dans le cadre du match, condamne avec la plus grande fermeté les auteurs de ces agissements, qui n’ont rien à faire dans un stade de football.La Ligue de Football Professionnel transmet ces images à la Commission de Discipline, qui ouvrira dès jeudi le dossier des incidents de la rencontre." Le club bastiais encourt des sanctions, d’autant que des précédents sur fond de racisme sont déjà intervenus en 2008 avec Frédéric Mendy et en 2005 avec Pascal Chimbonda. 

En vidéo

Téléfoot, l’After - Et si... Balotelli n'avait pas joué à Nice

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter