Ligue 1 : ce que nous a appris la première journée

Football
LIGUE 1 – Trop occupés à regarder les Jeux olympiques, ou encore en vacances à vous dorer la pilule, vous n’avez pas suivi la première journée de Ligue 1. Pas de panique, on l’a regardé de très près et on en a tiré les premiers enseignements.

Sans Ibra, la fête est moins folle :
Parti du côté de Manchester United, Zlatan Ibrahimovic a laissé l’attaque du PSG orpheline. Lors de la première journée, à Bastia (victoire 0-1), les hommes d'Unaï Emery ont peiné offensivement. L'absence du Suédois s'est fait ressentir, lui qui était toujours idéalement placé dans les surfaces de réparations adverses. Privés de Cavani, légèrement blessé, et avec Jese sur le banc, tout juste arrivé du Real Madrid, le PSG s'en est remis au seul Hatem Ben Arfa, comme contre Lyon lors du Trophée des champions. Le premier constat est sans appel : l’ancien Niçois n’est pas fait pour évoluer seul dans l'axe. Son besoin de décrocher pour prendre de la vitesse a souvent laissé déserte l'attaque parisienne. Le PSG s'en est remis à son latéral Layvin Kurzawa, en forme olympique en ce début de saison et unique buteur du match en Corse.

Pas de doute, Alexandre Lacazette est toujours là...
Cette fois, tout est clair : avant le début du championnat, Lacazette a prévenu son président. En cas d’offre qui ne se refuse pas, il partira, sinon il restera dans le Rhône, avec envie et motivation. Face à Nancy, qui fêtait son retour en Ligue 1 dimanche, le Lyonnais a été particulièrement à la fête, inscrivant un triplé, son quatrième en Ligue 1, lors de la large victoire de son équipe (0-3). L’international français est (déjà) meilleur buteur de Ligue 1. Preuve de son investissement avec l’OL, il a confié vouloir marquer 100 buts en Ligue 1. Il ne lui en reste plus que vingt-cinq à mettre…

► L’OM a-t-il rassuré ?
Pas complètement… mais tout n’est pas à jeter non plus. Tenu en échec face au Téfécé de Pascal Dupraz, l’OM a alterné le bon et le moins bon. Derrière, la nouvelle défense Sakai-Hubocan-Doria-Bedimo n’a vraiment pas rassuré. Le Camerounais est même sorti sur blessure, remplacé par Rekik. En revanche, offensivement, les olympiens ont offert quelques séquences de jeu intéressantes à leurs supporters. Rémy Cabella a touché le poteau, alors que Bafé Gomis a chauffé deux fois les gants de Lafont. En somme, rien de transcendant, mais rien d’inquiétant non plus. Avec un point pris, les joueurs de Franck Passi démarrent mieux que la saison passée, où ils s’étaient inclinés face à Caen.

A LIRE AUSSI >> Thiago Motta vers Bastia, la rumeur complètement WTF

Fortunes diverses chez les promus
Débuts difficiles pour Nancy et Dijon. Les deux premiers du dernier championnat de Ligue 2 ont entamé leur saison par une défaite. Opposé à l’OL, Nancy a posé des problèmes aux vice-champions de France pendant vingt minutes. Mais des erreurs individuelles ont coûté le match aux Lorrains, qui ont découvert à leurs dépens le sang-froid d’Alexandre Lacazette devant le but. De son côté, Dijon a perdu à domicile face à Nantes. Les Dijonnais, qui ont perdu quelques joueurs importants lors du mercato, devront se refaire à Lille, samedi prochain. Le LOSC a d’ailleurs perdu ce week-end, face à l’autre promu, le FC Metz. Auteurs d’un recrutement judicieux, les Messins ont soigné leurs retrouvailles avec l’élite, en battant Lille (3-2) sur des buts marqués par les recrues Mevlut Erding (doublé) et Yann Jouffre, grâce notamment à deux penalties.

C’est le nombre de buts inscrits en Ligue 1 lors de cette journée inaugurale. Il s'agit de débuts en fanfares si l’on compare cela au nombre de buts inscrits l’an passé : 17. En revanche, les acteurs de L1 ont marqué une fois de moins que lors de l’ouverture du championnat 2014-2015 (27 buts). Mais on ne va pas bouder notre plaisir, notamment d’avoir vu trois scores finaux à 3-2.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter