L’arbitre de PSG-Rennes admet qu'il "aurait dû exclure" Niang pour son tacle sur Kehrer

Football

MEA CULPA – Critiqué de toutes parts pour ne pas avoir exclu le Rennais Mbaye Niang, auteur d’une faute pour le moins dangereuse sur le Parisien Thilo Kehrer dimanche soir, l’arbitre de la rencontre, Karim Abeb, a transmis ce lundi un communiqué à l’AFP pour reconnaître son erreur.

Les arbitres ne reconnaissent que très rarement leurs erreurs, et ce n’est pas que de la mauvaise volonté : ils sont tenus, par la direction technique de l’arbitrage, à un devoir de réserve, qui leur interdit de commenter leurs décisions. Pourtant, Karim Abeb, qui officiait dimanche soir lors du match PSG-Rennes (4-1), a, lui, transmis ce lundi un communiqué à l’AFP pour reconnaître qu’il "aurait dû exclure" le Rennais M'Baye Niang, coupable d'un violent tacle sur le défenseur parisien Thilo Kehrer, qui ne lui a valu qu’un carton jaune sur le coup.

Pourquoi une telle démarche, cette fois ? D’abord parce que l’arbitre, via le VAR, a consulté les images, pour le moins parlantes, dans les minutes qui ont suivi la faute, mais n’a pas daigné dégainer un rouge a posteriori pour autant. Ensuite parce que plusieurs personnalités du football s’en sont publiquement émues, comme le Marseillais Florian Thauvin, lui-même expulsé vendredi soir face à Lille (1-2) après consultation des images par l’arbitre, pour une faute nettement moins violente.

Ces nombreuses réactions, aussi ironiques qu’indignées, ont sans doute conduit la direction technique à réagir ainsi, pour désenfler la polémique. D’autant que l’erreur est survenue dans un contexte particulier, consécutif à la blessure de Neymar la semaine dernière, qui a suscité la colère des dirigeants et de l’entraîneur du PSG, estimant que leur attaquant star n’est pas suffisamment protégé par les arbitres. 

Lire aussi

Le directeur sportif, Antero Henrique, a même écrit à la direction technique, samedi, pour réclamer, d’un ton ferme et agacé (selon Le Parisien), que les arbitres se montrent plus vigilants. Le même Antero Henrique qu’on a vu bondir sur l’arbitre à la mi-temps de PSG-Rennes, comme l’ont montré des images de Canal+, lui lançant, tandis qu’il rentrait aux vestiaires : "C’est pas possible de travailler comme ça ! Carton rouge clair ! Impossible de comprendre ! Tu dois protéger le jeu !"

Dans cette même séquence, l’entraîneur, Thomas Tuchel, s’emporte, lui, contre l’assistance vidéo à l’arbitrage : "Rentrez chez vous (à l’adresse des arbitres) ! Prenez leur merde (le VAR) et rendez-leur ! Pourquoi on a le VAR ? S’il y a penalty, pas de penalty ! S’il y a carton rouge, pas de carton rouge ! Ce n’est plus la peine de consulter le VAR, c’est ridicule !"

Niang s'est excusé

Une heure plus tard, après le coup de sifflet final, le coach s’est montré plus calme, revenant de lui-même à l’essentiel : "J'ai vu des images de cette faute contre Thilo (Kehrer) et c'est un miracle qu'il ne soit pas blessé. Ce n'était pas sûr pendant la mi-temps mais il a dit qu'il voulait essayer (de continuer) et nous sommes très heureux qu'il ait eu beaucoup de chance."

Lire aussi

De son côté, l’auteur de la faute, Mbaye Niang, s’est fendu d’un tweet pour réitérer publiquement les excuses qu’il avait verbalement présentées à Thilo Kehrer un peu plus tôt dans l’intimité des entrailles du Parc des Princes. Ce qui rendra peut-être un peu moins lourde la suspension qui l’attend, et qui s’annonce exemplaire, au regard du retentissement de l’affaire.

L’arbitre, du reste, ne devrait pas non plus échapper à une sanction. Dans son communiqué, il explique cependant : "J'ai manqué de lucidité et de recul à chaud et j'aurais dû exclure le joueur rennais. Même si on travaille pour éviter une erreur, elle peut exister." Ce que la technologie ne changera jamais vraiment, donc.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter