Olympique Lyonnais : la stabilité comme mot d'ordre

Football
DirectLCI
FOCUS - A la veille du début de la saison de Ligue 1, les principales formations de l'Hexagone sont toujours concentrées sur le mercato estival dans le but de dénicher les perles rares et atteindre les objectifs fixés. A Lyon, le podium, accroché la saison dernière, est une nouvelle fois l'objectif numéro un.

Prétendant à la qualification pour la Ligue des champions depuis plusieurs saisons, l'Olympique Lyonnais aborde l'exercice 2018-2019 avec la même ambition. Pour ce faire, Bruno Génésio, Jean-Michel Aulas et le staff des Gones ont préparé très en avance leur recrutement, dès janvier dernier avec les transferts de Martin Terrier et Léo Dubois. Cet été, les pensionnaires de Tola-Vologe ont mis l'accent sur la stabilité avec la quasi-totalité des cadres de l'équipe toujours présents.

L’ambition

A l’instar des exercices précédents, la qualification pour la Ligue des champions a été désignée comme l’objectif numéro 1 des Lyonnais cette saison. Au sortir du dernier match de préparation, perdu face à Chelsea (0-0 ; 4-5 t.a.b.), le coach Bruno Génésio a déclaré : "La qualification pour Champion’s League est le plus important pour le club, aussi bien sportivement qu’économiquement. Dans les deux coupes nationales, on essaiera d’aller chercher un titre. Ça fait longtemps que l’on n’a pas gagné un titre, on aimerait en gagner un." "On veut bien exister en Champion’s League, parce qu’on va être dans un groupe difficile puisqu’on est dans le chapeau 3. Il faut faire du mieux possible et montrer qu’on a les qualités pour rivaliser dans cette compétition"? a ajouté l’entraîneur lyonnais.

Le recrutement

L’été a pour le moment été plus calme dans le sens des arrivées du côté de Lyon. Si les dirigeants rhodaniens ont finalisé la venue définitive de la révélation Tanguy Ndombélé pour 8 millions d’euros, en provenance d’Amiens, les nouvelles têtes sont peu nombreuses du côté de Tola Vologe. La "faute" à un mercato d’hiver plus agité, qui a servi à préparer voire devancer le marché estival. 


En effet, au mois de janvier, les Gones ont bouclé les dossiers Oumar Solet (Laval), Léo Dubois (FC Nantes) et Martin Terrier (Lille OSC) afin de se renforcer dans l’optique de la saison à venir. Ainsi, seul le prodige anglais Reo Griffiths a rejoint les rangs du dernier troisième de Ligue 1. Un calme apparent qui pourrait toutefois être bouleversé par un éventuel départ de Memphis Depay, qui a récemment déclaré vouloir évoluer à un niveau supérieur.


Au rayon des départs, les jeunes Aldo Kalulu, Romain Del Castillo et Lucas Mocio ont quitté le club vers Bâle, Rennes et Annecy, au même titre que les plus expérimentés Mouctar Diakhaby, parti au FC Valence pour 15 millions d’euros, Sergi Darder, définitivement transféré à l’Espanyol Barcelone pour 8M€ et Nicolas N’Koulou, qui a choisi de rester au Torino moyennant 3,5M€. Auteur d’une très belle saison en prêt au Havre (35 matchs, 17 buts), le jeune buteur Jean-Philippe Mateta a pris le chemin de Mayence quand le phénomène de 16 ans Willem Geubbels a rejoint les rangs du concurrent Monaco pour un montant de 20 millions d’euros.

L’effectif

Soucieux de cultiver une continuité dans son groupe professionnel, Bruno Génésio a gardé une ossature semblable à la saison dernière avec ses hommes de base que sont Anthony Lopes, Marcelo, Lucas Tousart, Bertrand Traoré, Mariano Diaz et bien sûr Nabil Fekir, toujours Lyonnais malgré de nombreuses convoitises.


Au côté de ces joueurs rompus aux joutes de la Ligue 1, des pépites du centre de formation devraient avoir l’occasion de tirer leur épingle du jeu cette saison, à l’instar d’Houssem Aouar, étincelant la saison dernière au milieu de terrain. Ainsi, les buteurs "made in Lyon" Myziane Maolida et Amine Gouiri, très prometteurs, devraient bénéficier d’un temps de jeu plus important et montrer de quoi ils sont capables.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter