Ligue 1 : l'Uruguayen Gustavo Poyet devient entraîneur de Bordeaux

Ligue 1 : l'Uruguayen Gustavo Poyet devient entraîneur de Bordeaux

REMPLACEMENT - Le technicien uruguayen, ancien entraîneur de Sunderland et de l'AEK Athènes, prend la place de Jocelyn Gourvennec, deux jours après le limogeage de ce dernier.

Les Girondins de Bordeaux ont un nouveau coach : Gustavo Poyet. "C'est quelqu'un qui a beaucoup bourlingué, qui parle Français et qui a une expérience multiculturelle" et "qui nous a tapé dans l'oeil", a déclaré le président des Girondins, Stéphane Martin, sur Canal + Sport, après avoir officialisé la venue du nouvel entraîneur qui remplace Jocelyn Gourvennec, deux jours après son limogeage.

Le technicien uruguayen, âgé de 50 ans, a entraîné Sunderland en Angleterre et l'AEK Athènes en Grèce. "Il a une expérience de joueur intéressante", a également estimé Stéphane Martin. Gustavo Poyet, qui connait la France pour avoir fréquenté Grenoble à la fin des années 1980, a notamment joué au Real Saragosse en Liga de 1990 à 1997, puis à Chelsea et Tottenham en Premier League de 1997 à 2004. A sa place, avait un temps été envisagé le Belge Michel Preudhomme. Mais les prétentions salariales du technicien de Bruges avaient été jugées trop élevées par le Haillan.

Lire aussi

En vidéo

VIDÉO - La face cachée du football sort sur les écrans

Après une très mauvaise séquence en championnat (7 défaites en 8 matches), accompagnée d'une élimination en Coupe de Ligue et en Coupe de France, les Girondins de Bordeaux ont gagné 1-0 à Nantes, ce samedi soir, sous les ordres d'Eric Bedouet, préparateur physique du club et habitué de l'intérim.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Les Français interdits de ski à l’étranger pour Noël : Macron crée la polémique

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter