Ligue 1 : Le PSG d'attaque

Ligue 1 : Le PSG d'attaque

Football
DirectLCI
FOOTBALL – Privé de ses deux attaquants vedettes, le PSG a battu ce samedi après-midi les Girondins Bordeaux (3-0). Les Parisiens mettent la pression sur l'OM qui se déplace dimanche à Lyon.

Zlatan Ibrahimovic toujours locataire de l'infirmerie et Edinson Cavani suspendu pour ses coups de mitraillette incontrôlés, c'est Bahebeck qui était aligné à la pointe de l'attaque du PSG ce samedi pour affronter Bordeaux. Un choc entre le deuxième et le troisième du classement que le PSG abordait donc en comptant ses valides devant. Mais avec l'expulsion de Gregory Van Der Wiel dès les premières minutes, c'est sans attaquant de métier que le PSG a battu Bordeaux (3-0). Puisque Bahebeck était victime de la réorganisation tactique.

Pas d'attaquants, mais pas moins d'occasion, d'autant que le Bordeais Poko rejoignait Van Der Wiel dans le camp des exclus. Sur le coup franc suivant son carton rouge, le défenseur des Girondins voit même David Luiz frapper le poteau (39e). Une occasion qui sonne comme avertissement pour des Bordelais qui reculent de plus en plus. Au point de rompre dans les arrêts de jeu de la première période. Yambéré fauche Verratti dans la surface et Lucas transforme le penalty (45e +3).

Doublé sur penalty pour Lucas, retour décisif de Lavezzi

Le Brésilien récidive au retour des vestiaires, provoquant, cette fois, lui-même la faute fatale dans la surface. Avec Pallois dans le rôle du joueur en retard. Pour son deuxième penalty en moins de dix minutes de jeu, Lucas ne flanche toujours pas (50e). Contrôlant le jeu sans se forcer, les parisiens y sont allés d'un troisième but par le revenant Ezequiel Lavezzi. “Pocho “reprenant un centre de Matuidi dans les dernières minutes de jeu (81e).

Si le PSG n'a toujours pas retrouvé le fond de jeu qui a fait de lui la terreur de la Ligue 1 lors des deux dernières saisons, mais les Parisiens ont prouvé qu'ils ne sont pas dépendants d'un seul joueur, et qu'ils sont tous capables de mener l'offensive. Surtout, ils remettent la pression sur l'OM qui joue dimanche face à Lyon.


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter