Ligue 1 : l'OM replonge

Ligue 1 : l'OM replonge

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Accroché par de bons Toulousains, Marseille a laissé filer des points précieux hier soir au Vélodrome. ncore une fois, c'est la défense olympienne qui n'a pas tenu le coup.

La convalescence n'est pas terminée. Encore un peu groggy par ses deux défaites en Coupes nationales, Marseille pensait toutefois avoir remis sa saison à l'endroit après la victoire face à Valenciennes mercredi (2-1, en match en retard de la 21e journée) . Mais, le malade tousse encore sérieusement et a laissé filer des points précieux hier soir.

Ce match nul face à Toulouse a mis en lumière les carences d'une équipe, et surtout d'une défense, vraiment pas en confiance. Pourtant, tout semblait réuni pour que l'OM se sorte définitivement de cette période de doute, avec l'occasion de consolider sa cinquième place au classement. D'autant que le TFC, déjà mal en point en Championnat, restait sur une élimination en Coupe de France face à Moulins (CFA).

Les symptômes sont toujours là

Un scénario idéal d'une remise en forme qui n'a pas tenu longtemps, quatre petites minutes pour être exact. Le temps que Dimitri Payet ouvre le score (1-0, 7e) et que Wissam Ben Yedder lui réponde : complètement oublié par l'arrière-garde phocéenne, le Franco-Tunisien peut conclure un corner dévié d'Etienne Didot (1-1, 11e). De quoi doucher le Vélodrome, toujours pas plein, dont le public était encore au bord du divorce avec son équipe en début de semaine dernière.

Mais les cadres marseillais avaient décidé de recoller les morceaux, et c'est sur une belle action collective, Payet donnait pour André-Pierre Gignac qui trouvait Mathieu Valbuena au point de penalty (2-1, 40e). L'OM pense alors vraiment à la guérison, mais les symptômes sont toujours là. Au retour des vestiaires, alors que les hommes de José Anigo auraient dû accroître leur avance, ils se sont mis à reculer.

Suffisant pour donner des idées à des Toulousains bien plus fringants dans le jeu que ne le laisse entendre leur classement. La défense marseillaise a d'abord tenu avant de rompre, une nouvelle fois sur corner. Profitant d'une sortie vraiment hasardeuse de Steve Mandanda, Serge Aurier catapulte le ballon dans le but (2-2, 59e). Et place l'OM face son état forme très moyen.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter