Ligue 1 : Louis Nicollin furieux envers Rolland Courbis

Ligue 1 : Louis Nicollin furieux envers Rolland Courbis

DirectLCI
COLERE – Au soir de la défaite de Montpellier face à Nice vendredi (1-0), Louis Nicollin a piqué une colère noire suite aux déclarations de Rolland Courbis qui envisage de quitter le MHSC.

Louis Nicollin, ou plus communément appelé "Loulou", est un homme entier. On ne vous apprend rien. Ses sorties médiatiques font toujours mouche, pour le plus grand bonheur des médias, mais le président de Montpellier sait également élever la voix quand le besoin s'en fait ressentir. Suite aux récents bons résultats du MHSC, Nicollin s'était fait plus discret qu'en début de saison, mais quand le bateau commence à tanguer légèrement, le patron pointe le bout de son nez extrêmement rapidement.

"Ah vous voulez me niq... ? Vous allez voir ce que vous allez voir !"

C'est notamment ce qui s'est passé vendredi soir dans la foulée de la défaite de l'équipe de Rolland Courbis sur le terrain de Nice (1-0). Si le président de Montpellier a certainement regretté ce nouveau revers, c'est davantage les déclarations de son coach qui l'ont poussé à s'emporter dans le vestiaire montpelliérain comme le rapporte L'Equipe. Quelques minutes après le coup de sifflet final, Courbis avait fait un bilan de la première partie de saison de son équipe tout en laissant planer le doute sur sa présence sur le banc de Montpellier à partir de janvier. "Il me tarde de souffler pour faire le point du pourquoi et du comment de pas mal de choses. J'ai besoin de réfléchir et je vous répondrai dans trois jours. Avec mon expérience de doyen et si je suis suffisamment compétent", déclarait Courbis, vendredi soir.

A LIRE AUSSI
>> Revivez Caen-PSG (0-3) : un PSG record, Di Maria et Ibra inarrêtables
>> Monaco cale, Rennes et Bastia gagnent et soufflent

Mis au courant de cette sortie médiatique, Louis Nicollin, très remonté, a dégoupillé et lancé à vive voix dans le vestiaire : "Ah vous voulez me niquer ? Vous allez voir ce que vous allez voir !", criait-il en visant Rolland Courbis, Jacques Bayle, son coordinateur personnel et Stéphane Paganelli, le préparateur physique. Le président de Montpellier aurait très peu apprécié le fait que Courbis s'étale de cette manière devant la presse et la question d'un possible changement d'entraîneur va forcément se poser dans les prochains jours, d'autant que le technicien âgé de 62 ans est en fin de contrat en juin prochain. Le divorce entre le président et le coach semble consommé et la seule incertitude concerne finalement la date de cette séparation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter