Ligue 1 : Lyon se replace, Guingamp reste dans le coup

Football
CHAMPIONNAT DE FRANCE – Dans la douleur, Lyon s’est imposé face à Bastia (2-1) pour recoller au groupe de tête. Longtemps en difficulté à Dijon, Guingamp a arraché le match nul à la dernière seconde (3-3). Le même scénario s’est produit pour Nantes qui a tenu Toulouse en échec (1-1) dans un contexte pesant.

Après une victoire (2-1) au forceps contre Toulouse la semaine dernière et  un match nul (1-1) arraché de son déplacement à Turin ne contre la Juventus en Ligue des champions, mercredi, l’Olympique Lyonnais semblait être sur le chemin de la guérison. Pourtant, ce samedi, si l’OL a gagné contre Bastia (2-1), les vice-champions de France n’ont pas convaincu dans la manière. Pourtant, les faits de jeu étaient du côté lyonnais – but sur penalty de Lacazette (37e), csc de Bengtsson sur le deuxième but (86e), Bastia qui finit la rencontre à 9 – mais l’OL (7e à 2 points de Guingamp, 4e) reste souffreteux dans quasiment tous les domaines. En témoigne le nouveau but encaissé (Crivelli, 90e+2) . Et les propos de Bruno Genesio vont dans ce sens.

Kita menacé par des supporters nantais

Guingamp revient de loin. Sur la pelouse de Dijon, le club breton a longtemps eu un retard de deux buts avant de le combler dans les dernières encablures du match avec une égalisation à la toute dernière minute du temps additionnel de De Pauw (90e+3), qui avait déjà enfilé le costume de sauveur, samedi dernier, contre Angers (1-0). Bordeaux a éprouvé des difficultés à se défaire de Lorient, lanterne rouge. Un improbable csc de Contento a remis les deux équipes à égalité (62e) après l’ouverture du score de Kamano (28e) mais Rolan a fait oublier l’erreur de son coéquipier en donnant définitivement l’avantage aux Girondins grâce à un superbe retourné acrobatique (73e). 


Dans un contexte anxiogène, Nantes a arraché le match nul, dans le temps additionnel, contre Toulouse (1-1). Si Stepinski a égalisé, ce but ne devrait pas atténuer la colère des supporters nantais qui ont tenté de d’investir la tribune présidentielle afin de s’en prendre au président, Waldemar Kita protégé par les forces de l’ordre… Sur la plus petite des marges (1-0), Angers a enfoncé Lille dans la crise puisque les Nordistes ont déjà concédé 8 défaites en seulement 12 journées et végètent provisoirement juste au-dessus de la zone de flottaison à la 17e place.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter