Ligue 1 : Marseille remercie Gignac

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Vainqueur de Guingamp, Marseille a obtenu sa première victoire de la saison avec beaucoup de mieux défensivement mais une animation offensive qui reste à peaufiner.

La première victoire de l'OM est là. Mais de là à dire que les problèmes entrevus lors des deux premières journées sont effacés pas tout à fait. Face à une faible opposition guingampaise Marseille aura eu la possession, se sera montré solide défensivement à l'image d'un excellent Nkoulou. Les relances assurées par Imbula auront été, elles aussi, intéressantes.

Mais avec une animation offensive par moments très pauvre, les hommes de Bielsa ont encore du boulot. Pour autant la victoire de l'OM n'a rien d'illogique et doit beaucoup à la hargne de Gignac qui aura débuté en pointe et terminé à droite. Et parfois arrière droit.

Gignac sort su civière

Après s'être créé, tout seul une belle occasion en première période sur une frappe lointaine, l'ancien toulousain a inscrit le seul but du match d'une reprise de volée sur une passe décisive de Payet. Le tout, quinze seconde après le retour des vestiaires.

Avant cela, Thauvin assez transparent aura manqué la meilleure occasion de la rencontre, en perdant son duel face à Samassa. C'est tout pour Marseille dont les remplacements ont apporté à une seule reprise. Batshuayi étant impliqué sur le seul but du match. Derrière, l'attaquant belge aura constamment été signalé en position de hors-jeu. Et que dire de ses remises qui auront souvent annihilé des occasions franches.

Pas forcément rassurant, quand on sait que Gignac est sorti sur blessure (88e), puis transporté sur une civière après une torsion du pied droit. Alors qu'il avait la maîtrise, l'OM aurait tout de même pu craquer si Mandanda n'était pas sorti au-devant de Yatabaré, avant d'être sauvé par sa transversale. A quelques centimètres près Marseille aurait pu passer une nouvelle semaine agitée. Mais que les supporters se rassurent la saison semble lancée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter