Ligue 1 : Monaco accroché par Saint-Etienne, Guingamp au pied du podium

Football

FOOTBALL – La onzième journée de L1 se poursuivait ce samedi soir. Monaco n’a pas réussi à s’imposer à Saint-Etienne et doit se contenter d’un match nul (1-1). Guingamp réalise la bonne opération en s’emparant de la quatrième place après sa victoire contre Angers (1-0). Dans le bas du classement, Nancy s’est un peu donné d’air en battant Angers (1-0).

Une belle affiche de L1 programmée dans l’anonymat d’un samedi à 20h. Comme contexte, Saint-Etienne et Monaco ont déjà connu mieux. Mais avant leur semaine européenne qui pourrait leur permettre d’étirer leurs aventures respectives en C1 et C3 au printemps, les deux équipes se sont affrontées. Dans un Geoffroy-Guichard chauffé à blanc pour les 25 ans des Magic Fans, la rencontre a été enlevée et l’ASM a globalement dominé les débats. Mais Loïc Perrin a répondu (18e) à l’ouverture du score précoce de Kamil Glik (5e). Ce point permet aux Monégasques de reprendre la seconde place au PSG, à la différence de buts (+15 contre +13). 

Guingamp au chaud

La belle histoire se poursuit pour Guingamp. Premier lors de la trêve internationale de septembre, le club breton n’a pas lâché le bon wagon et en disposant d’Angers (1-0), il s’installe provisoirement à la 4e place, une semaine après s’être offert le scalp de l’Olympique Lyonnais (3-1). La troupe d’Antoine Kombouaré est pour le moment bien au chaud et a pris ses distances avec la seconde partie de tableau, où elle est habituée à figurer depuis sa remontée en L1 en 2013. Mais dans ces eaux-là, flottent des équipes comme Bastia (14e) et Dijon(12e) qui n’ont pas pu se départager en Corse (0-0). 

Nancy (19e) a glané la deuxième victoire de sa saison en L1 contre Caen – 18e - (2-0), trois jours après avoir déjà battu les Caennais, en 16es de finale de la Coupe de la Ligue (4-2), qui sont empêtrés dans une crise de résultats avec une seule victoire sur les huit dernières rencontres. Dans le match de la peur, et malgré une préparation perturbée par une épidémie de gastro-entérite qui a touché cinq joueurs de Montpellier, le MHSC (16e) a fait abstraction du contexte pour aller arracher un match nul (2-2) après avoir été pourtant mené 2-0 par Lorient, lanterne rouge. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter