Ligue 1 – Monaco se saborde contre Bordeaux (1-2)

Football

FOOTBALL – Un beau raté. Vendredi soir, Monaco avait l’occasion de consolider sa place de dauphin en Ligue 1 mais le club de la Principauté s’est sabordé contre Bordeaux (1-2), en ouverture de la 32e journée.

Ulrich Ramé, en étant perfectionniste, aura sûrement quelques critiques à formuler à ses joueurs après sa première sur le banc des Girondins de Bordeaux vendredi. A Louis-II, l’équipe aquitaine a souvent manqué d’inspiration offensive et notamment lors d’une première période catastrophique des deux côtés.

Cela étant dit, il y a fort à parier que l’ancien gardien du club au scapulaire se satisfasse de cette première victoire, qui met fin à une série de cinq matches sans succès (trois points pris sur quinze). Et il pourra d’ailleurs remercier l’arrière-garde monégasque, auteur de deux jolis cadeaux en ouverture de cette 32e levée.

Carrillo a failli tout changer

Jamais inquiétés par les visiteurs pendant 45 minutes, les Monégasques leur ont concédé l’ouverture du score sur corner durant le temps additionnel. Auteur d’une déviation ratée, le pauvre Fabinho a malencontreusement offert une balle de but à Touré, seul au second poteau (0-1, 45e+2). La position de l'attaquant bordelais, étonnamment oublié sur ce coup, n'a a priori pas incité les locaux à se remettre en question. Peu de temps après le retour des vestiaires, Monaco a encaissé la copie conforme de ce but. Cette fois-ci, c'est Ounas qui a profité des largesses de la défense de Leonardo Jardim pour marquer sur corner, là encore seul au second poteau (0-2, 56e).

Ces erreurs grossières auraient pu être compensées par une efficacité et une réelle audace sur le plan offensif. Il n'en fut rien. Emmené par un trio Silva - Bahlouli - Lemar derrière Vagner Love, le secteur d'attaque des joueurs du Rocher n'a rien créé. Il a fallu attendre les dix dernières minutes pour voir l'entrant Carrillo mettre le feu dans la défense bordelaise. L'attaquant argentin, tout proche de réduire l'écart sur deux têtes (80e, 89e), a ensuite obtenu un penalty, gaspillé par Vagner Love pour un arrêt dans sa course (90e). Carrillo, enfin, s'est fendu d'une dernière belle tête qui a amené le but contre son camp de Guilbert (1-2, 90e+3). En vain. 

Invaincue depuis huit matches, l'équipe monégasque perd trois points précieux dans la lutte à la deuxième place. Nice et Lyon peuvent revenir ce weekend à deux et trois points, sachant que l'OL doit encore accueillir l'ASM lors de l'avant-dernière journée. Quel raté...

A LIRE AUSSI
>> REVIVEZ - PSG - Monaco (0-2) : les champions n'y étaient pas
>> Bordeaux : Sagnol viré, Ramé le remplace

Lire et commenter