Ligue 1 : Nantes n'y arrive plus

Ligue 1 : Nantes n'y arrive plus

DirectLCI
FOOTBALL - Pour le compte de la 24e journée de L1, Les Canaris se sont inclinés dimanche sur leur pelouse de la Beaujoire face à des Lyonnais très réalistes. Les Nantais n’ont plus gagné depuis un mois en championnat. Djordjevic, buteur, a été exclu dans la foulée.

Mais que se passe-t-il entre Nantes et l’arbitrage ? Après des décisions litigieuses lors de la demi-finale de Coupe de la Ligue face au PSG mardi dernier (1-2), Monsieur Rainville, l’arbitre de ce Nantes-Lyon, n’a vraiment pas aidé les joueurs de Michel Der Zakarian. Tout d’abord en refusant un but à Filip Djordjevic qui aurait dû être accordé (33e). Mais l’homme en noir estima que Vizcarrondo avait pis appui sur sur Gomis pour adresser de la tête le ballon au Serbe. Pire, dans la foulée, Grenier centrait et Riou, le portier nantais, ne pouvait que dégager sur Lacazette, qui le fusillait de près (39e). Cruel pour des Nantais qui s’étaient jusque-là procuré des situations intéressantes durant la première demi-heure, par Gakpé et Veretout notamment. Le score était flatteur pour les Lyonnais à la mi-temps. Lors du second acte, les deux équipes développaient un football agréable, mais Riou séchait dans sa surface ce diable de Lacazette. Carton jaune et pénalty. Gomis se chargeait de transformer la sentence (75e, 0-2). La messe semblait alors dite.

Djordjevic, héros malheureux

Mais ce diable de Djordjevic, muet en championnat depuis le 10 novembre dernier, réveillait tout un stade qui venait de prendre un coup de massue. A la 83e, il fusillait Lopes et redonnait du suspense (1-2). Tel un gladiateur dans l’arène, il haranguait le stade afin de pousser pour les dix dernières minutes. Problème, il haranguait également l’arbitre, qui sortait en une minute le carton jaune, puis le rouge. La fin de match était électrique, mais le score en resterait là. Issa Cissokho, très remonté, ne pouvait qu’exprimer sa frustration : "à chaque fois avec l’arbitre on se fait voler. Il nous refuse un but qui était valable". Les Lyonnais repartent vainqueurs de ce déplacement grâce à leur expérience du haut niveau. Nantes, dans le dur, continue d’apprendre. Mais s’ils réitèrent de telles performances, les joueurs de Michel Der Zakarian, qui purge toujours sa suspension de banc de touche, devraient obtenir tout de même un maintien rapidement. Réaction attendue à Nice le week-end prochain, pour la 4e confrontation de la saison entre Aiglons et Canaris.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter