Ligue 1 – Nice surprend Bordeaux sur le fil (1-2)

Football

FOOTBALL – C'est ce qui s'appelle l'avoir mauvaise. Bordeaux, qui menait face à Nice ce vendredi, a chuté lors des derniers instants face aux Aiglons (1-2), en ouverture de la 21e journée de Ligue 1. La course à l'Europe se complique un peu plus pour les hommes de Sagnol.

Ils voulaient certainement redorer leur image après le piètre match nul réalisé à Monaco (0-0) dimanche : c'est bien raté. En cette fin de semaine, les Girondins de Bordeaux ont non seulement chuté à Chaban-Delmas, mais ils ont surtout affiché des véritables lacunes dans le jeu. Voir les joueurs de Willy Sagnol mener à la pause pouvait surprendre, mais c'était le résultat d'un pénalty logiquement sifflé par monsieur Benoît Millot et transformé par Diego Rolan (1-0, 33e).

LIRE AUSSI >> Ligue 1 : Bordeaux accroche Monaco au bout de l'ennui (0-0)

Excepté sur coups de pied arrêtés et lors de rares contre-attaques (l'une d'entre elles a d'ailleurs amené le penalty), la troupe de Sagnol a été incapable de multiplier les passes, faire preuve de technique et d'intelligence. "Techniquement on a été trop faibles, a confirmé Marc Planus au micro de beIN Sports à l'issue du match. On n'a pas assez gardé le ballon. La plus grosse déception, c'est dans le contenu, parce que dans l'envie, je n'ai vu personne tricher ce soir."

La belle passe d'Eysseric

On ne contredira pas le défenseur international tricolore (une sélection) tant les capacités footballistiques des Bordelais ont semblé insuffisantes ce vendredi. L'OGC Nice de Claude Puel n'a pas forcément montré beaucoup mieux, malgré un intenable Eric Bauthéac dans son couloir, et a surtout su se montrer plus tenace.

LIRE AUSSI >> Sagnol : "On ne peut pas avoir les privilèges sans les sacrifices"

Après avoir égalisé sur coup franc, Alassane Pléa trouvant la tête de Jordan Amavi (1-1, 66e), le club azuréen a doublé la mise par ce même Pléa... servi par Bauthéac (1-2, 90e+1). Au départ de l'action, on notera la superbe passe verticale de Valentin Eysseric pour mettre l'ex-Dijonais sur orbite, un fait très rare lors de cette rencontre peu folichonne. "Ça fait du bien d'enchaîner deux victoires, se réjouissait pour sa part le buteur final au terme des débats. On attend désormais Marseille de pied ferme (vendredi prochain, ndlr), ça va être un gros match." Les réjouissances attendront quelque peu du côté bordelais, le club au scapulaire pouvant se retrouver à dix points du podium à l'issue du weekend...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter