Ligue 1 : quatre raisons de ne pas manquer le multiplex

Ligue 1 : quatre raisons de ne pas manquer le multiplex

Football
DirectLCI
FOOTBALL – La Ligue joue ce samedi soir la 37e et avant-dernière journée de sa pièce en trente-huit actes. Si le titre de champion est d'ores et déjà attribué au PSG, il reste du suspens et des enjeux à tous les étages.

Le multiplex ce n'est pas que la fameuse petite sonnerie annonçant un but d'un côté ou de l'autre de la France , c'est aussi des nerfs en pelote, des spectateurs et des supporters proches de l'arrêt cardiaque. Petit résumé des points chauds de cette 37e journée de Ligue 1.

Le record du nombre de points
Monaco et d'ores et déjà le vice-champion ayant accumulé le plus de points de l'histoire. Avec pas moins de 76 points, les Monégasques auraient pu faire un fort joli champion. Mais le PSG a repoussé presque toutes les limites de domination cette saison et est devenu champion de France ce mercredi. Il ne reste qu'une barrière à franchir aux Parisiens pour rentrer dans l'histoire , celle du nombre de points en une saison. Le Lyon de 2005-2006 en a compté 84, Paris en est à 83. Il reste donc deux matches face à Lille ce samedi et Montpellier la semaine prochaine, aux hommes de Laurent Blanc pour s'approprier cette marque historique.
Fin du suspens si : Paris gagne à Lille.

Ligue des champions : les Verts à la chasse aux Dogues
Cinq points séparent Saint-Étienne de Lille et de la troisième place, synonyme de Ligue des champions. Cinq points et deux matches à jouer. Autant dire que les Verts n'ont qu'une infime chance de se qualifier pour la plus grande des coupes d'Europe, mais ils en ont une. D'autant que Lille reçoit le PSG, puis ira à Lorient. Les Verts se déplacent à Nantes où il est temps que la saison se termine avant de recevoir Ajaccio pour la dernière journée. La moindre perte de points, des deux côtés, sera fatale.
Fin du suspens si : Saint-Etienne ne gagne pas à Nantes.

Europa League : duel olympique
Si la Ligue des champions se joue à cinq points, pour l'Europa League, il ne manque que deux points aux Marseillais pour voler le précieux sésame des mains de Lyon. Mais pour ce faire, l'OM devra s'imposer à Bordeaux ce samedi, ce que les Phocéens n'ont plus fait depuis 35 ans. Pendant ce temps-là, Lyon reçoit Lorient qui n'a plus rien à jouer. La semaine prochaine, Lyon ira à Nice où les attend un Claude Puel revanchard, alors que Marseille recevra Guingamp, sans doute encore pour son maintien à ce moment-là. Le calendrier penche en faveur de Lyon mais au moins les Marseillais se sont donnés le droit d'espérer avec leur victoire sur les Lyonnais dimanche dernier (4-2). Et c'est déjà beaucoup à la vue de la saison phocéenne.
Fin du suspens si : Marseille ne gagne pas à Bordeaux et que Lyon gagne face à Lorient.

Le maintien : un siège pour trois
C'est LE feuilleton de cette fin de saison. Guingamp, Evian et Sochaux jouent à trois à la roulette russe, le perdant partant pour au moins une année au purgatoire en Ligue 2. Un dernier épisode digne de Game of Thrones se profile : une finale au Stade Bonal samedi prochain entre Sochaux et Evian. Pour ce faire, il faut que Sochaux gagne à Rennes. Tout autre résultat, alors que dans le même temps Evian prend des points face à Nice et les Lionceaux prendront le dernier train pour la L2. De son côté, une victoire de Guingamp ne sauverait pas encore les Bretons, en revanche une défaite, couplée à une victoire des deux autres plongerait les vainqueurs de la Coupe de France dans la zone rouge. Tous les scénarios sont possibles à l'aube de l'avant-dernière journée. C'est ce que l'on appelle le suspens.
Fin du suspens si : Sochaux ne gagne pas à Rennes et qu'Evian et Guingamp gagnent face à Nice et Toulouse.

Bonus : le multiplex est évidemment commenté en live sur metronews. Une cinquième raison de ne pas le manquer...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter