Ligue 1 : Toulouse et Reims surprennent Saint-Etienne et Bordeaux

Ligue 1 : Toulouse et Reims surprennent Saint-Etienne et Bordeaux

Football
DirectLCI
LIGUE 1 – Toulouse et Reims ont créé la surprise au cours de la 1ère journée de L1 en venant à bout de Saint-Etienne et Bordeaux. Les deux clubs défaits ont sûrement payé leur manque de fraîcheur physique, quelques jours après avoir disputé le troisième tour préliminaire d'Europa League.

Les premiers matches de la saison 2015/2016 de Ligue 1 n'avaient pas manqué de piquant avec la défaite de l'OM contre Caen à domicile, la démission de Marcelo Bielsa ou encore la victoire du PSG à 10 contre 11 sur le terrain de Lille. Les rencontres de dimanche après-midi ont également été riches en émotion avec les défaites simultanées des Girondins de Bordeaux, dans leur nouvelle enceinte, face à Reims (2-1) et de l'AS Saint-Etienne contre Toulouse au Stadium (2-1).

Un TFC en grande réussite sur coup franc

Tout avait pourtant parfaitement débuté pour les deux clubs qui ont disputé le troisième tour préliminaire d'Europa League jeudi dernier et sont qualifiés pour les barrages de la C3. Loic Perrin avait ouvert le score pour les Verts d'un coup de tête parfaitement placé sur corner (17è), mais les hommes de Galtier sont tombés sur des Toulousains extrêmement adroits sur coup franc. Braithwaite (26è) puis Ben Yedder (53è), qui ont énormément travaillé cette phase de jeu au cours de l'été, ont laissé Stéphane Ruffier impuissant face à cette incroyable adresse. Les esprits se sont par ailleurs échauffés en fin de match avec les expulsions simultanées des deux coaches, Dominique Arribagé et Christophe Galtier, et celle de Pesic. Premier coup de folie de Monsieur Varela, l'arbitre du match.

A LIRE AUSSI
>> Pour la reprise, Angers brille, Marseille sombre

Au même titre que Perrin, Wahbi Khazri (41è) pensait également avoir fait le plus dur quand il a bénéficié de la grosse bévue de Kossi Agassa avant la mi-temps et permis à Bordeaux d'ouvrir son compteur buts en L1 cette saison. Mais en fin de match, Nicolas de Préville (81è) puis le tout jeune Siebatcheu (87è) ont surpris Cédric Carrasso, longtemps incertain en raison d'une douleur à la cheville, mais très hésitant sur le second but adverse. Quelques mois après leur victoire contre Montpellier au cours de leur premier match dans leur Nouveau stade de Bordeaux, les Girondins n'auront pas conservé bien longtemps leur invincibilité dans la nouvelle enceinte bordelaise... Avant la réception de Lorient par l'OL, Angers, le promu, reste solide leader, et les deux vainqueurs du jour intègrent par conséquent le peloton de tête.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter