Ligue 1 : un derby écoeurant pour Lorient

Football
FOOTBALL - C'est la "cruauté" du football. Vendredi soir, Lorient avait bien résisté sur le terrain de Rennes en ouverture de la 13e journée de Ligue 1. Mais c'est en toute fin de match, après une action à deux signée Ntep et Pedro Henrique (1-0, 89e), que les Merlus ont encaissé une énième défaite cette saison.

Philippe Montanier a donc été récompensé de sa tolérance. Cette semaine, l'entraîneur de Rennes aurait pu sanctionner Paul-Georges Ntep, coupable d'agressivité puis d'insubordination à l'entraînement. Compréhensif, l'ancien coach de la Real Sociedad a finalement vu l'ailier tricolore débloquer ce Rennes-Lorient équilibré sur la toute fin.

Pourtant peu à son avantage avant cette 89e minute fatidique, Ntep s'est donc fendu d'un rush en puissance pour servir, avec réussite, Pedro Henrique au second poteau (89e, 1-0). "Ça a été tiré par les cheveux mais la victoire est là, reconnaissait Benoît Costil sur beIN Sports à l'issue du match, plutôt honnête quant à la prestation du passeur du soir. Ça s'est joué sur une petite connerie (sic). La blessure de (Lamine) Gassama nous arrange bien parce que Paul (Ntep) avait du mal jusque-là et il est passeur sur le but."

"Gêné pour les Lorientais"

Le portier du Stade Rennais, récemment convoqué par Didier Deschamps en équipe de France, était même très critique par rapport à la prestation des siens malgré la victoire. "C'était un match compliqué de notre part, on a quand même eu du mal et Lorient nous a mis en grande difficulté en quadrillant bien le terrain, a indiqué le portier tricolore, allant jusqu'à annoncer se sentir gêné par les applaudissements des supporters : "Je ne dirais pas que l'on a honte mais les clameurs du public nous gênent un peu pour nos voisins lorientais."

Et pour cause, avec cette défaite malheureuse (la huitième lors des neuf derniers matches !), les Merlus s'enfoncent dans les profondeurs du classement avec la possibilité de passer bon dernier à l'issue du weekend. "C'est cruel de prendre un but comme ça sur la fin, surtout qu'on a livré un bon match. Ce n'est pas mérité, arguait Lamine Koné à chaud après le coup de sifflet final. Il faudra relever la tête pendant la trêve, travailler pour repartir de l'avant. On a fait un très bon match jusqu'à la fin, il ne faut pas tout jeter." Après un tiers du championnat écoulé, le FCL est en effet loin d'être condamné.

EN SAVOIR + >> Retrouvez toutes nos informations sur la Ligue 1

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter