Ligue 1 : un petit PSG pour un grand pas vers le titre

Ligue 1 : un petit PSG pour un grand pas vers le titre

DirectLCI
FOOTBALL - Le PSG n'a pas été flamboyant mercredi soir, pour le compte de la 34e journée de L1. Toujours privé de Zlatan Ibrahimovic et avec un Cavani en manque de réalisme, Paris s'en est remis à Blaise Matuidi pour arracher la victoire en toute fin de match. Et peut donc espérer être sacré dimanche à Sochaux.

Le PSG n'avait pas vraiment la puissance du champion, mercredi. Les Parisiens ont éprouvé de grosses difficultés face à Evian et ne se sont sortis de ce guet-apens que par une action désespérée conclue par Blaise Matuidi (89e). Avant de critiquer l'arbitrage du soir, le coach savoyard avait annoncé la couleur : "Nous ne nous déplaçons pas pour visiter la capitale ni le Parc des Princes, qui est un stade magnifique d’ailleurs", lâchait la veille Pascal Dupraz, avec l'assurance de celui qui sait que l'exploit est possible.

Son ETG n'est pas du genre à faire de complexe malgré les petits points qui lui maintiennent tout juste la tête hors de l'eau. D'ailleurs, porté par cet état d'esprit, Evian, seule formation de L1 à s'être payé le PSG et Monaco cette saison, a obligé les Parisiens à prendre leur mal en patience. Fidèles à la recette concoctée par le bouillant Dupraz, les visiteurs ont tenté des choses. Sans se soucier des conséquences.

Vivement que Zlatan revienne

Et le coup franc de Vass venu mourir sur la transversale de Sirigu dès la 5e minute leur a donné raison. Si les Parisiens ont bien monopolisé le ballon, à chaque fois, ils ont trouvé sur leur chemin un Haut-Savoyard prêt à se jeter dans leurs jambes ou à sacrifier une partie de son corps. Même quand ils ont été réduits à dix après le 2e carton jaune reçu par Abdallah à l'heure de jeu.

Il faut aussi bien reconnaître que ni Cavani (4e), ni Lavezzi (57e), souvent maladroits, ne sont parvenus à faire oublier l'absence d'Ibrahimovic. Contre Sochaux dimanche, le Suédois, que l'on n'a plus vu depuis le 2 avril à la suite de sa blessure à la cuisse, est attendu avec impatience. Car en cas de victoire à Bonal, Paris pourra enfin être officiellement sacré champion de France.

Plus d'articles

Sur le même sujet