Ligue 2 : Auxerre, 90 minutes pour (sur)vivre

Ligue 2 : Auxerre, 90 minutes pour (sur)vivre

DirectLCI
FOOTBALL – Dix-huitième de Ligue 2 et premier relégable depuis vendredi dernier, l'AJA est au bord du précipice. Mardi soir face au Havre (20 h 45), ce club historique du football français va jouer sa peau, en espérant ne pas descendre en National.

Comment en est-on arrivé là ? Auxerre, ville de 112 000 habitants perdue dans l'Yonne, rayonnait il y a peu grâce sont football. Un club estampillé "familial", au côté " terroir" revendiqué, et aux sponsors maillot très "agricoles", comme les fameux poulets Duc. C'était le temps des Gérard Bourgouin, des Guy Roux, des titres et de la Coupe d'Europe.

Une époque pas si lointaine que ça, puisque le 28 septembre 2010, l'AJA recevait le Real Madrid de Crisitiano Ronaldo et de Karim Benzema en phase de poule de la Ligue des champions. Un autre monde : aujourd'hui, le club champion de France 1996, et quadruple vainqueur de la Coupe de France (1994, 1996, 2003 et 2005), lutte pour ne pas descendre en National, la troisième division ! Il faut dire que depuis plusieurs années, le club bourguignon multiplie les mauvais choix et les contre-performances.

Une des dernières chances pour l'AJA

Fini les jeunes talents issus du centre de formation qui faisaient les beaux jours de l'équipe de France (Jean-Marc Ferreri, Eric Cantonna, Basile Boli, Djibril Cissé, Philippe Mexès, Bacary Sagna...), place désormais aux recrues très ordinaires. Sur le terrain, les résultats suivent la même courbe descendante. Et depuis la relégation en Ligue 2, à la fin de la saison 2011-2012, jamais l'AJA n'a semblé capable de revenir dans l'élite. 

Le débarquement de Bernard Casoni en mars dernier, qui a été remplacé sans beaucoup plus de réussite par Jean-Luc Vannuchi, n'est qu'un épisode de plus dans ce triste feuilleton. Et aujourd'hui, à quelques heures de ce match décisif alors qu'il n'en restera plus que deux à jouer ensuite, tout Auxerre tremble pour son équipe. L'Yonne Républicaine , le quotidien local, évoque pour l'AJA "une des dernières chances" de se sauver, tandis que le coach assure que ses joueurs vont "prendre le Havre à la gorge" pour viser les trois points.

S'inspirer des jeunes en Coupe Gambardella

Une jolie séquence d'autopersuasion afin de ne pas se laisser entraîner par le vide dont le club s'approche dangeureusement. Alors, à force de guerres lasses et de conflits intestins qui ont mené Auxerre au bord du précipice, l'AJA regarde maintenant vers ce qui longtemps fait son ADN pour se rassurer : la formation. Seul rayon de soleil dans cet période sombre, les jeunes du club ont remporté dimanche la Coupe Gambardela.

Un exemple que se verrait bien suivre Vannuchi, conscient que ses hommes vont disputer trois finales (contre le Havre, à Arles-Avignon et face à Nancy) d'ici la fin du Championnat. Au point que le jeune François-Xavier Fumu Tamuzo, un puissant attaquant de 18 ans, va faire mardi soir ses premiers pas en équipe première. "Pourquoi pas intégrer un gamin qui vient avec son insouciance ?", s'interroge même l'entraîneur. Une question qu'il aurait peut-être dû se poser plus tôt.

Plus d'articles

Sur le même sujet