LIGUE 2 - Caen et Lens accompagnent Metz en Ligue 1, Châteauroux en National

Football
DirectLCI
FOOTBALL - La 38e et dernière journée de Ligue 2 n'a guère changé les positions de la dernière levée. Les Sang et Or et les Normands font leur retour parmi l'élite. Après 24 saisons passées en Ligue 1 et en LIgue 2, Châteauroux descend en National.

Pour la montée, c'était quasiment plié. Avec ses trois points d'avance et sa différence de buts très avantageuse sur le 4e, le Stade Malherbe de Caen ne pouvait (quasiment) pas être rejoint par Nancy, son seul poursuivant. Il aurait fallu que les Normands perdent par 6 buts et que les Lorrains gagnent par autant pour inverser les positions et les empêcher d'accompagner le FC Metz, assuré de la montée depuis la 34e journée.

Une situation improbable qui ne s'est pas réalisée, puisque Malherbe a été quérir un match nul (2-2) sur le terrain de Dijon, tandis que Nancy a dû se contenter d'un match nul et vierge devant Auxerre, qui a ainsi obtenu son maintien parmi les professionnels.

Lens et Monaco, même combat ?

Deuxièmes au début de la soirée, les hommes de Patrice Garande ont toutefois été dépassés au dernier moment par le Racing Club de Lens, facile vainqueur du CA Bastia (0-2), relégué depuis quelques journées déjà. Après trois années dans l'antichambre de l'élite, c'est le grand retour du champion de France 1999 en LIgue 1. Le premier bail s'inscrira-t-il dans la même veine que l'AS Monaco, fraîchement promu en Ligue 1 l'an passé et déjà deuxième ? Malgré les fonds dispensés par leur propriétaire azéri, rien ne permet encore de prédire un mercato fastueux pour l'équipe dirigée par Antoine Kombouaré.

Auxerre sauve sa peau

Dans le bas du classement, l'histoire a été partiellement respectée. Au soir de la 37e journée, trois équipes étaient en danger, dont Auxerre, ses souvenirs de campagnes européennes et ses titres multiples, et Châteauroux, qui présentait 24 ans de présence dans les deux premières divisions. Ce sont finalement les Berrichons qui prendront le train pour le National. 

Sèchement battus à Brest (0-3), les Castelroussins rejoignent Istres et le CA Bastia dans l'ascenseur vers la troisième division, tandis qu'Auxerre s'offre une respiration à la fois sportive et financière, au même titre que Laval, tenu en échec par le champion messin sur son terrain (0-0).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter