Ligue 2 : Peugeot veut vendre Sochaux

Football
DirectLCI
FOOTBALL – Le constructeur automobile Peugeot va vendre tout ou partie du FC Sochaux Montbéliard dont la marque est propriétaire depuis sa fondation. Aucune piste de repreneur n'a encore été avancée.

Une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule pour les supporters du FC Sochaux Montbéliard. Alors que le club a été relégué en Ligue 2 la semaine dernière à l'issue d'une cinglante défaite face à Evian (0-3) , l'actionnaire historique du FCSM, Peugeot a annoncé être "à la recherche d'un partenaire, d'un investisseur ou d'un repreneur". Sans ambiguité, et alors que le constructeur automobile cherche à réduire ses coûts pour se redresser, Sochaux ne fait plus partie des plans de la famille propriétaire.

Pourtant, Sochaux et Peugeot, c'est une longue histoire. Fondé en 1928 par Jean-Pierre Peugeot pour offrir du spectacle à ses ouvriers, le FCSM joue au Stade Bonal, implanter en plein milieu des usines de la marque. Le bébé du patron historique des automobiles Peugeot arbore comme emblème le même lion que les voitures produites dans la ville. Ce lion qui trône sur le blason de la région Franche-comté .Très souvent, les joueurs ont même posé, pour la photo officielle de début de saison, le long des chaînes de montage. Alors que tous les présidents des Jaunes et Bleus qui se sont succédé sont aussi issus du giron de la maison mère.

Des partenariats chinois ?

Laurent Pernet, président délégué actuel, ne fait pas exception, lui qui était auparavant directeur général de Peugeot Autriche. Il est sans doute le dernier d'une longue lignée, lui qui a ajouté, au sortir du conseil d'administration de ce vendredi : "dans le contexte du groupe, il est important de trouver un financement extérieur pour le club". Pour Sochaux, les prochains jours seront sans doute décisifs, déjà que les Sochaliens devaient trouver le moyen de pallier la baisse de budget évidente que constitue une descente à l'étage inférieur, les voilà sans doute privés de leur principale manne financière.

Pour l'heure, aucun repreneur n'a été annoncé, ou ne s'est déclaré. Même si la solution la plus logique serait la prise de pouvoir de Dongfeng, l'entreprise chinoise désormais actionnaire de Peugeot. Le constructeur chinois est déjà propriétaire d'un club de football, le Wuhan Zall FC, club de la ville dont l'industriel est originaire. Et club partenaire du... FC Sochaux Montbéliard. Mais rien n'indique que les Chinois seraient prêt à s'impliquer d'avantage.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter