Ligue des champions : après le clasico perdu, le Barça tentera de chasser ses doutes face à l'Atlético

Football
DirectLCI
DÉFAITE - Dominés par le Real au Nou Camp samedi soir (2-1), les Blaugranas n'ont pas préparé dans les meilleures conditions leur quart de finale aller de Ligue des champions face à l'autre club de Madrid mardi soir. Et en conférence de presse ce lundi, on a bien senti que malgré leurs dires, les Catalans étaient quand même touchés.

Un véritable cauchemar. Alors que jusque-là la saison du Barça était presque idyllique et seulement rythmée par les nombreux buts de sa MSN (Messi, Suarez et Neymar, qui en ont inscrit 107 depuis le début de la saison...), voilà que trois matches face aux rivaux madrilènes pourraient venir tout gâcher.

Le premier, contre le Real samedi, a en tout quelque peu calmer les ardeurs en Catalogne, où on déteste évidemment perdre un clasico, surtout à domicile et surtout quelques jours après la mort du légendaire Johan Cruyff... Car même si la Liga est déjà pliée pour le Barça et que cette défaite face aux Merengues n'a aucune conséquence, elle sème le doute en vue de la double confrontation en Ligue des champions face à l'Atlético.

[VIDEO] Le retourné acrobatique de Benzema !Karim Benzema a égalisé face au Barça d'un magnifique retourné acrobatique...

Posté par beIN SPORTS France sur  samedi 2 avril 2016

"Le clasico est déjà oublié"

"Les joueurs ne sont pas des machines, cela peut arriver", a même tenté de dédramatiser Luis Enrique. Le coach espagnol espérant que "cela servira de stimulant pour gagner à nouveau". Une nouvelle déconvenue au Camp Nou face à l'autre club ennemi de Madrid ferait effectivement très mauvais genre et déboucherait sur une fin de saison mortifère en cas d'élimination au soir du 13 avril. Alors, comme pour conjurer le sort, Gerard Piqué promet "un Barça des grands soirs" mardi, assurant que le clasico perdu "est déjà oublié".

Reste que les observateurs retiennent toujours l'impuissance surprenante de la MSN à bouger l'arrière-garde du Real, une solidité et un plan de jeu mis en place par Zinedine Zidane que Diego Simeone, chantre de la rigueur défensive, a dû observer avec attention. Et si l'entraîneur des Colchoneros a craint devant la presse ce lundi d'affronter "le meilleur Barça", car vexé, il sait aussi qu'il y a un moyen de le dominer. 

À LIRE AUSSI
>> "La MSN et la BBC ? On ne fait pas le même sport qu'eux..."
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter