Ligue des champions : ce qui attend l'AS Monaco au tour préliminaire

Football

LIGUE DES CHAMPIONS – L'AS Monaco, qualifiée pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, est déjà un peu fixée sur son avenir européen. Si la première confrontation devrait être à la portée des Monégasques, ça pourrait se compliquer par la suite en cas d'accession en barrages.

La L1 vient à peine de fermer ses portes que tous les regards sont déjà rivés vers la Ligue des champions, compétition de tous les fantasmes et des rêves les plus fous. L'AS Monaco, pour l'instant, n'entend que quelques notes de la fameuse petite musique, qui résonne dans les stades européens avant les matches de C1. Qualifiée pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, la formation monégasque s'avance doucement mais sûrement vers cette épreuve dans laquelle elle avait brillé la saison passée.

EN SAVOIR +
>>
AS Monaco : sans Ligue des champions, on fait quoi ?

Première étape de son long cheminement : le tour préliminaire qui se jouera les 28-29 juillet et 4-5 août. Bénéficiaire, de justesse, du statut de tête de série, Monaco s'épargne un choc pour débuter et devrait s'avancer dans la peau du favori face à ses futurs adversaires. L'équipe de Leonardo Jardim rencontrera soit les Young Boys de Berne de Guillaume Hoarau, le Sparta Prague, Fenerbahce, le Panathinaikos ou le Rapid de Vienne. Un tirage au sort à la portée des coéquipiers de Jérémy Toulalan, mais ces derniers auront, en revanche, une tâche plus ardue en cas de qualification pour les barrages.

Ne pas imiter Lyon ou Lille

Manchester United, le Bayer Leverkusen, Valence ou encore la Lazio Rome, directement qualifiés pour le barrage pourraient être amenés à rencontrer le club de la Principauté les 18-19, 25-26 août. Un gros choc en perspective pas forcément effrayant pour l'ASM, extrêmement compétitive face à Arsenal et la Juventus Turin lors de leur dernière campagne européenne. Après les éliminations successives de Lille par le FC Porto et l'OL par la Real Sociedad lors des deux dernières années, le club monégasque serait bien tenté de mettre fin au signe indien.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter