Ligue des champions : en pleine épidémie de coronavirus en Italie, dans quelles conditions se déroulera Lyon-Juventus ?

Ligue des champions : en pleine épidémie de coronavirus en Italie, dans quelles conditions se déroulera Lyon-Juventus ?

INTERROGATIONS - Mercredi soir, au Groupama Stadium de Lyon, doit avoir lieu le huitième de finale aller de Ligue des champions entre l'Olympique Lyonnais et la Juventus. Face à l'épidémie naissante en Italie, la question de la tenue de cette rencontre se pose, notamment en raison de la venue de 2.000 supporters turinois.

L'inquiétude monte à Lyon, à la veille de la rencontre opposant l'OL à la Juventus, en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Si la "Vieille Dame" est évidemment un adversaire très difficile à manœuvrer à ce stade de la compétition, c'est un autre paramètre, tout sauf sportif, que craignent les Lyonnais. En Italie, les cas de contamination au coronavirus augmentent fortement, avec désormais sept morts et près de onze communes confinées, dans la région de la Lombardie.

Ainsi, la tenue de la rencontre entre Lyonnais et Turinois questionne, tout comme l'arrivée des supporters "bianconeri", qui devraient être au nombre de 2 000. De l'autre côté des Alpes, les mesures ont été radicales. Plusieurs matchs de Serie A ont été reportés, quand d'autres se tiendront à huis clos, comme le choc tant attendu entre la Juventus et l'Inter Milan. L'Inter justement, a d'ores et déjà annoncé que sa rencontre d'Europa League contre Ludogorets se tiendrait également à huis clos.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Aucun arrêté d'interdiction mis en place

Sur LCI lundi, l'ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy a fait part de son inquiétude quant au déroulement du match : "Mercredi, pour OL-Juve, à Lyon, il faut peut-être demander aux supporters de la Juventus de ne pas venir. Parce que les épidémies se font dans les lieux de proximité, de promiscuité. Lorsque vous criez : 'Vive l'OL', vous avez des postillons qui arrivent. (...) Personnellement, je serais aujourd'hui en charge, je dirais qu'il ne faut pas ce genre de choses."

Mercredi soir sur RTL, le maire de Lyon, Gérard Collomb, indiquait que, pour le moment, la rencontre entre l'OL et la Juve aurait bien lieu mercredi : "Je pense que, sauf indications supplémentaires, le match aura lieu. (...) "Le virus se répand à une telle vitesse que tout peut changer. Ce n'est pas moi qui ai un jugement à porter. Ce sont des informations qui seront données par le ministère de la Santé et le ministère des Affaires étrangères en coopération avec leurs collègues transalpins."

Lire aussi

Véran favorable à la tenue de la rencontre

"Ce n'est pas Turin qui est en cause dans la problématique que nous connaissons, c'est Milan. On est assez loin de la zone où des précautions ont été prises, rappelle le candidat La République en marche à sa propre succession à la mairie de Lyon. Pour le moment, Turin n'est pas concernée", a-t-il ajouté. Lundi, les autorités, contactées par L'Equipe, ont confirmé le déplacement des ultras italiens : "À ce stade, le déplacement des supporters italiens à Lyon est maintenu. Il n'y a pas d'arrêté d'interdiction. On ne s'oriente pas vers cette hypothèse."

Ce mardi matin, le ministre de la Santé Olivier Véran, invité de RTL, a confirmé la tendance d'une tenue du match : "Faut-il arrêter les événements collectifs ? Faut-il arrêter la Fashion week ? Faut-il arrêter les matchs ? Faut-il fermer les universités ? La réponse est non. Il n’y a aucun argument scientifique et médical, aujourd’hui, qui nous conduisent à arrêter les événements collectifs de cette nature, un, car le virus ne circule pas en France, et deux, parce que les cas sont aujourd’hui circonscrits en Italie".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - À l'inverse de la France, l'Autriche a décidé de rouvrir les stations de ski pour Noël

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter