Ligue des champions : et le Paris Saint-Germain craqua

Ligue des champions : et le Paris Saint-Germain craqua

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Encore qualifié à trois minutes du terme, le Paris Saint-Germain a été éliminé par Chelsea, mardi, en quart de finale retour de la Ligue des champions (2-0). Trop timorés en attaque et dominés au milieu, les Parisiens n'ont pas fait ce qu'il fallait pour conserver leur avantage de l'aller (3-1) et restent à nouveau recalés aux portes du Top 4.

Zlatan n'a pas aimé. Présent juste derrière le banc de touche, le géant suédois, blessé à la cuisse, avait encore le sourire à cinq minutes de la fin alors que son équipe, menée, avait la qualification en main. Mais il avait le regard noir et la mâchoire serrée quand Demba Ba, en marquant à trois minutes de la fin un but de raccroc, a offert une demi-finale à Chelsea. Car ce sont bien les Londoniens qui seront au tirage au sort du dernier carré, vendredi midi, pendant que les Parisiens prépareront leur prochain match de Championnat en tout anonymat. Une fois les larmes de Blaise Matuidi séchées, alors qu'il a été l'un des seuls Parisiens au niveau hier.

Cavani ne fait pas oublier l'absence d'Ibra

C'était annoncé mais Paris a terriblement souffert devant des Blues dominateurs au milieu de terrain où Verratti et Motta n'ont jamais pris le dessus sur leurs adversaires. Dès le début de la rencontre, les Parisiens multiplient les fautes et Sirigu est obligé de se détendre sur sa droite après un coup-franc enroulé par Lampard (28e). C'est sur une longue touche d'Ivanovic déviée par la tignasse de David Luiz que Schürrle ouvre le score et met la pression sur le PSG (32e). Cahill manque le break sur un corner envoyé au-dessus (37e) mais c'est surtout la transversale qui, par deux fois, sauve Sirigu, devant Schürrle (52e) puis Oscar (54e).

L'entrée de Cabaye juste avant l'heure de jeu inverse alors le rapport de force et Cavani, impeccablement lancé deux fois par l'international français, manque le cadre (72e, 77e), symbole de sa soirée difficile en pointe. Mourinho tente alors le tout pour le tout en faisant entrer deux attaquants supplémentaires, dont Demba Ba, né à Sèvres, dans les Hauts-de-Seine, et supporter du PSG. Hier soir, il a pourtant joué un bien mauvais tour à son club de cœur, encore recalé à l'entrée des demi-finales alors qu'il avait les moyens de se qualifier. Comme l'an passé. 

Pour revivre le match dans les conditions du réel, cliquez ici.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter