Ligue des champions : la soirée compliquée de l'arbitre français Stéphane Lannoy

Ligue des champions : la soirée compliquée de l'arbitre français Stéphane Lannoy

FOOTBALL - Alors qu'il officiait pendant le match au sommet entre Barcelone et Manchester City au Nou Camp, l'arbitre français Stéphane Lannoy s'est montré malheureux dans plusieurs de ses décisions.

Cinq erreurs majeurs dans un match, ça pique. Et c'est ce dont est accusé l'arbitre français Stéphane Lannoy, sur la pelouse du Nou Camp mercredi soir pour arbitrer le 8e de finale retour entre le FC Barcelone et Manchester City (victoire des Catalans 2-1). Dans l'ordre : un penalty non-sifflé pour une faute de Lescott sur Messi (8e), un hors-jeu signalé à tort à l'encontre de Neymar (18e, suivant l'avis de son juge de touche), un penalty refusé au Mancunien Dzeko pourtant accroché (78e), lequel a entraîné l'expulsion de Zabaleta pour contestation, et un but accordé à City alors que Lescott pouvait gêner Valdès dans sa sortie (89e).

Les joueurs ne l'accablent pas

Alors en voyant ces erreurs s'enchaîner, les fans de foot s'en sont donnés à coeur joie sur les réseaux sociaux dans ce qui devient un sport national : critiquer l'arbitrage. Encore plus quand l'homme en noir est un Français et qu'on peut dire qu'il n'est ''pas au niveau''. Et qu'on peut rappeler qu'aucun arbitre français n'a été sélectionné pour le Mondial au Brésil.

Après la rencontre pourtant, les joueurs ne sont guère revenus sur les décisions de M. Lannoy, pas même Pablo Zabaleta, exclu à tort. ''J'ignore pourquoi j'ai été expulsé, il y a un penalty clair et l'arbitre est à deux mètres de l'incident. C'est un moment de nervosité.'' Point. Car l'arbitre français n'a pas influé sur le résultat final. Et c'est déjà un point positif pour ceux qui lui font un procès depuis mercredi soir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden, le jour de l’investiture, à suivre en direct demain, dès 6h, sur LCI

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Dans sa vidéo d'adieu, Donald Trump exhorte à "prier" pour le succès de l'administration Biden

Lire et commenter