Ligue des champions : l'aventure commence pour Lille

Ligue des champions : l'aventure commence pour Lille
Football

FOOTBALL - Prématurée, la reprise des Lillois. Troisième de Ligue 1 la saison dernière, le Losc entame son aventure européenne mercredi soir, à Zurich, pour le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions. Un premier obstacle que les Dogues espèrent bien passer sans encombre, même s'il arrive tôt dans la saison.

La saison de Ligue 1 reprend bien le 8 août. Mais avant, il y a le Trophée des champions, entre le Paris Saint-Germain et Guingamp . Et encore avant ? La Coupe d'Europe. Lille, 3e de Ligue 1 la saison dernière derrière le PSG et Monaco, démarre mercredi soir une aventure qui doit le mener en phase de poule de la Ligue des champions. A condition d'éliminer le Grasshopper Zurich puis de passer un barrage encore plus compliqué ensuite. Pas évident. Mais les Dogues ont les crocs.

L'an dernier, le Losc avait bataillé jusqu'à la dernière journée pour ne pas abandonner son ticket à Saint-Etienne. Alors pas question de bouder son plaisir aujourd'hui. ''On se sent prêt, d'autant qu'on a travaillé toute la saison pour être là et on est impatient de débuter, affirme Franck Beria, capitaine de Lille mercredi soir pour le match aller en Suisse. On n'a pas toutes nos certitudes mais on va s'attacher à être le plus performant possible.'' Pour tenir tête à des Zurichois qui ont déjà repris leur Championnat, commencé par deux défaites.

Les internationaux absents

Et ce même sans plusieurs internationaux, absents, à commencer par le gardien-rempart, Vincent Enyeama, éliminé en 8e de finale du Mondial par la France . Le portier, comme Salomon Kalou, a fait le déplacement mais ne devrait pas jouer, tandis que Rio Mavuba et Divock Origi, tout juste transféré à Liverpool puis prêté , sont restés dans le Nord. Bien que seulement renforcée par Sébastien Corchia, arrivé chez les Dogues après l'annulation de son transfert en janvier, l'équipe lilloise doit pourtant faire aussi bien que Lyon, qui avait éliminé le Grasshopper l'an passé, au même stade (1-0 à l'aller, 0-0 à Gerland).

''On a vraiment envie de passer ce premier tour, car on s'est battu toute la saison dernière pour jouer une Coupe d'Europe'', reprend Florent Balmont, aussitôt prolongé par son entraîneur René Girard. ''On a la pression, mais comme d'habitude. Il faut la rendre positive et ne pas se prendre la tête. On est là, on a tout fait pour y être, on a notre destin entre nos mains. A nous de faire le maximum.'' Vainqueur de son premier match amical face au Maccabi Haïfa après trois défaites, semble enfin prêt. Pile dans les temps.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent