Ligue des champions : dépassée par Salah et Liverpool (5-2), la Roma aura encore besoin d’un exploit pour aller en finale

Football
DirectLCI
BIS-REMONTADA ? - Liverpool a fait un grand pas vers la finale de la Ligue des champions en passant cinq buts à la Roma sous la houlette de son génial attaquant égyptien Mohamed Salah, auteur d’un doublé et de deux passes décisives. Mais les Reds ont aussi encaissé deux buts en fin de match, laissant ainsi les espoirs romains bien vivaces avant le retour.

Impitoyable et magnifique. Face à son ancien club, l’Egyptien Mohamed Salah a de nouveau fait très fort mardi en demi-finale aller de la Ligue des champions. Déjà intenable et impressionnant au tour précédent contre Manchester City, l’ailier des Reds a encore fait basculer la rencontre grâce à deux éclairs de génie en première mi-temps. 

Récemment élu meilleur joueur de la saison en Angleterre, l’attaquant égyptien a choisi de ne pas célébrer ses buts - une frappe enroulée du gauche sur le premier, une petite balle piquée sur le deuxième - lui qui retrouvait un club dont il a défendu les couleurs pendant deux ans (2015-2017). Dans la folie d’Anfield, Salah a poussé la démonstration jusqu’à réaliser un doublé de passes décisives pour Sadio Mané et Roberto Firmino (lui aussi auteur d’un doublé) dans le premier quart d’heure de la deuxième mi-temps.

Après avoir donc mené 5-0 jusqu’à la 80eme minute, Liverpool a cependant connu un petit relâchement coupable (mais compréhensible ?) qui a permis à la Roma d’inscrire deux buts dans les dix dernières minutes. Un dénouement qui ne plaît pas au capitaine du club de la Mersey, frustré par une fin de match qui maintient le club romain en vie avant le retour dans une semaine. "Nous avions l'impression d'avoir le contrôle, mais nous leur avons donné deux buts, ce qui n'est pas possible en Ligue des champions, a réagi Jordan Henderson au micro de BT Sport.  En même temps que nous avons bien joué, nous irons là-bas avec trois buts d'avance. Dans l'ensemble, nous devons rester positifs. Nous savions que ce ne serait pas facile ce soir (mardi), nous savons que ce ne sera pas facile là-bas."

Et pour cause. Il y a quinze jours, la Roma a signé l’un des plus grands exploits de l’histoire de la C1 en éliminant le grand FC Barcelone 3-0 après avoir perdu 4-1 le match aller en Catalogne. Un nouveau 3-0 et les Romains élimineraient les Reds. De Rossi et ses coéquipiers l’ont fait contre le Barça, pourquoi ne le referaient-ils pas face à Liverpool ? Eusebio Di Francesco ne dit d’ailleurs rien d’autre. "Cette demi-finale n'est pas finie, a réagi l’entraîneur romain après la rencontres. Ceux qui ne croient pas en un retour peuvent rester chez eux." 

Prendre deux buts, ce n'est pas l'idéalJurgen Klopp (entraîneur de Liverpool)

Jurgen Klopp, lui, se méfie déjà. "Le résultat n'est pas aussi formidable qu'il aurait pu l'être mais c'est un bon résultat, a concédé l’entraîneur du club anglais. Prendre deux buts, ce n'est pas l'idéal. Maintenant, nous devons travailler à Rome. Rome aurait de toutes façons tout fait pour gagner. Rome a toujours besoin de marquer contre nous. On va se battre avec tout ce que l'on a." Ça tombe bien, Liverpool a Mohamed Salah… 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter