Ligue des champions : le PSG sans pitié pour Leverkusen

Ligue des champions : le PSG sans pitié pour Leverkusen

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Le PSG a fait un grand pas vers les quarts de finale de la Ligue des champions en écrasant le Bayer Leverkusen (4-0), mardi en Allemagne. Dans ce huitième de finale aller, les champions de France ont surclassé leurs adversaires grâce à des buts de Matuidi et Cabaye et à un doublé d'Ibrahimovic.

Les Parisiens ont un pied et quatre orteils en quarts de finale de la Ligue des champions. A l'issue du huitième de finale aller, le suspense est en effet réduit à peau de chagrin. Sur la pelouse du Bayer Leverkusen, le PSG a donné la leçon à une équipe trop limitée pour espérer gripper une machine francilienne bien huilée. Il ne pouvait y avoir meilleur scénario pour les troupes de Laurent Blanc, qui ont mis à peine trois minutes pour lancer leur rendez-vous européen. Quelque 180 secondes après le coup d'envoi, Blaise Matuidi ouvre déjà le score d'un plat du pied gauche sur un service de Marco Verratti (0-1, 3e).

Le cauchemar allemand ne fait pourtant que commencer. Le Bayer plie face à un PSG qui confisque le ballon et finit par rompre sous les coups de boutoir de Zlatan Ibrahimovic. Raillé pour sa propension à s'éclipser dans les grands rendez-vous, le buteur suédois profite d'abord d'un tirage de maillot d'Emir Spahic sur Ezequiel Lavezzi pour transformer un penalty (0-2, 39e). Le Scandinave envoie ensuite le ballon sous la barre transversale d'une puissante frappe du pied gauche pour inscrire son 10e but de la compétition (0-3, 42e).

Cabaye participe à la fête

A mi-chemin, Leverkusen a déjà abandonné ses rêves de grand huit européen. Car ce PSG-là n'a rien à voir avec celui qui s'était écroulé à La Corogne, s'inclinant 4-3 après avoir mené trois buts à rien à la pause, un soir de mars 2001. Solides et appliqués, les champions de France restent souverains au retour des vestiaires. La soupe à la grimace est distribuée à la BayArena, où la tâche des Parisiens est facilitée par l'exclusion de Spahic à l'heure de jeu (59e). Les locaux boivent même le calice jusqu'à la lie lorsque Yohan Cabaye ponctue son entrée en jeu d'une frappe en lucarne pour saler l'addition (0-4, 88e).

Sans forcer son talent, Paris s'impose en toute logique. Le patron de la Ligue 1 peut aborder sereinement le match retour, programmé le 12 mars. En attendant les quarts de finale, et un adversaire plus coriace, pour juger du véritable niveau de ce PSG.

>>> Revivez Bayer Leverkusen-PSG dans les conditions du direct

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter