Ligue des champions : le Real Madrid tient sa Decima

Football
DirectLCI
FOOTBALL – Le Real Madrid a remporté sa dixième Ligue des champions en dominant, en prolongation, l'Atlético Madrid (1-1, 4-1 ap). Loin d'être dominateurs, les Merengue ont d'abord arraché la prolongation dans les arrêts de jeu, puis ont surclassé physiquement les Colchoneros.

Douze ans que le Real Madrid attendait de remporter une nouvelle Ligue des champions. En finale face à l'Atlético Madrid, les Merengue ont dû patienter jusqu'à la fin de la prolongation pour soulever la précieuse coupe aux grandes oreilles.

Il a d'abord fallu se relever après l'ouverture du score de l'Atlético Madrid. A la 36e minute, Iker Casillas se rate sur un corner, sorti à contre temps, il voit Godin glisser le cuir dans ses filets (1-0). Le Real Madrid mène alors le jeu, mais n'arrive pas à cadrer, encore moins à inquiéter Thibault Courtois. L'Atlético gère son match et résiste aux vagues d'attaques du Real.

Sergio Ramos encore décisif

Mais à la 93e minute, Modric place son ballon pour un dernier corner. Il trouve Sergio Ramos. Et comme face au Bayern Munich, le défenseur central trouve le chemin des filets (1-1). Une égalisation au bout du temps réglementaire qui met K.O les joueurs de l'Atlético, même s'ils prennent le temps de rappeler à l'arbitre qu'il a peut-être laissé le match durer un peu trop longtemps.

Pourtant ce sont bien eux qui vont exploser physiquement durant la prolongation. Une première fois à la 110e minute : Angel Di Maria rentre dans la surface, élimine deux défenseurs et frappe au but. Courtois détourne mais le ballon termine sa course sur le crâne de Gareth Bale qui n'a plus qu'à pousser le cuir au fond des filets (2-1, 110e).

Le Real Madrid et Carlo Ancelotti un peu plus dans l'histoire

Marcelo ajoutera un but d'écart à la 118e d'une frappe en force de l'entrée de la surface (3-1, 118e). Le dernier sera l'œuvre de Cristiano Ronaldo après une jolie simulation pour obtenir un penalty (4-1, 120e). Dès lors, Iker Casillas pouvait fondre en larmes et monter les marches de l'Estadio de la Luz pour soulever la Ligue des champions.

La dixième pour le Real Madrid qui améliore là son propre record. Qui permet aussi à Carlo Ancelotti d'entrer un peu plus dans l'histoire du football européen. L'ancien coach parisien soulevait là sa troisième Ligue des champions, autant que Bob Peasley à Liverpool. Ça valait le coup d'attendre 12 ans et une prolongation.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter