Ligue des champions : oui, même avec 2 points en 4 matchs, Monaco peut encore croire à la qualification

Ligue des champions : oui, même avec 2 points en 4 matchs, Monaco peut encore croire à la qualification

DirectLCI
FOOTBALL – L’AS Monaco, qui n'avait pas fait mieux qu'un match nul contre Besiktas en Turquie lors de son dernier match (1-1), s'est lancé dans cette seconde moitié de la phase de poules de la Ligue des champions dos au mur. C'est plus que jamais le cas, puisque après n’avoir récolté que deux petits points lors des quatre premiers matchs, les chances de qualification en 8es de finale sont minces. Mais elles existent.

L’espoir fait vivre. Et peut même donner sacrément envie de jouer au foot, voire d’en regarder. C’est connu : c’est au pied du mur qu’on voit mieux le mur. Et cela ne veut pas dire qu’on ne peut plus le contourner, au contraire. L’AS Monaco, demi-finaliste de la dernière Ligue des champions, se trouve désormais dans une telle situation, condamnée à  l’exploit sous peine de vivre une humiliante élimination au bout de la phase de poules : elle compte deux petits points (deux matchs nuls à Leipzig et Besiktas, donc), pour zéro victoire et deux défaites à domicile (contre Porto et Besiktas). Mais non, la messe n’est pas dite, et ce sont les chiffres qui nous le disent.

Une probabilité faible, mais pas négligeable pour autant

Depuis l’adoption, en 1999, de la formule actuelle de la Ligue des champions, avec un premier tour de six matchs dans des poules composées de quatre équipes pour seulement deux places qualificatives pour le tour suivant, plusieurs clubs ont réussi à sortir de l'impasse. Ainsi, comme le montrait le travail statistique de Planète ASM avant la rencontre face à Besiktas, 80 équipes se sont retrouvées dans une situation exactement similaire à celle de Monaco, c'est-à-dire avec un nul et deux défaites lors des trois premières journées. Et sur ces 80 équipes, 9 sont parvenues à se qualifier, soit un taux de 11%. Une probabilité faible, mais pas négligeable pour autant. Une victoire ramenée de Turquie aurait permis aux Leonardo Jardim de revoir leurs chances de qualification à la hausse. Mais ce nul face à Besiktas ne les condamne pas. 

Le PSG peut ainsi s'inspirer du FC Porto qui, en déshérence alors qu'il est le vainqueur sortant de la compétition, a profité, en 2005, de l'effondrement du PSG, deux points de plus au classement. Les Parisiens enchaînent un nul et une défaite à domicile, alors que les Dragons bonifient leur succès à Moscou par un mini-exploit en battant Chelsea, en pleine bourre à l'époque.

Même chose pour Manchester City, version 2014-2015. Avec 10 points de retard sur le leader de sa poule et deux sur le troisième et le quatrième, ils enchaînent avec deux succès, profitant d'un match nul entre ses adversaires directs.

Une seule victoire peut suffire !

Précisons tout de même que toutes ces équipes avaient dû, pour renverser la vapeur, remporter chacun de leurs trois derniers matchs. L'AS Monaco, ayant perdu deux rencontres dans son stade à l’aller, devra se déplacer encore une fois dans le sprint final, à Porto lors du tout dernier match de poule, le 6 décembre. Les Portugais n'ayant encore jamais perdu dans leur stade… Mais pas de panique ! Si le sans-faute au retour était le bienvenu, il n’est même pas indispensable.

En vidéo

Kylian Mbappé : pourquoi il a décidé de quitter Monaco pour Paris

Sur les 9 équipes s’étant finalement qualifiées après avoir pris un point en trois matchs, la majorité y est en effet parvenue sans gagner ses trois derniers matchs. Concernant l'ASM, il est même mathématiquement possible de se qualifier en ne gagnant qu’une seule de ses deux dernières rencontres. Le Zenit Saint-Pétersbourg en 2013 et l'AS Rome en 2015 avaient ainsi terminé 2es de leurs poules avec pour bilan comptable une victoire, trois nuls et deux défaites. 


Pour Monaco, le plus simple reste quand même de s'imposer largement face à Lepizig, sachant que Porto lui a facilité la tache en ne gagnant pas face au Besiktas. Les deux équipes s'affronteraient alors au stade de la Luz pour un seizième de finale et se qualifieraient pour les huitièmes en cas de victoire. Dernier scénario, imaginé par Planète ASM, un nul contre Leipzig. Si les Rouge et Blanc enchaînent avec une vctoire par au moins trois buts contre Porto, tandis que le leader turc ne perd pas face aux Est-Allemagnds, les portes des huitièmes s'ouvriront pareillement.

Plus d'articles

Sur le même sujet