Ligue des champions : Paris et Monaco doivent les éviter

Football

FOOTBALL - Ce jeudi, aux alentours de 18 heures, le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des champions aura lieu du côté de Monaco. L'occasion pour le PSG et pour l'AS Monaco de connaître leurs futurs adversaires dans la compétition, Paris étant bien plus "protégé" que l'ASM. Décryptage.

C'est l'un des grands plaisirs du mois d'août : le tirage au sort de la première phase de la Ligue des champions. Connaître, enfin, quels seront les matches prestigieux dans cette coupe réunissant les meilleurs clubs de football en Europe.

Comme l'an passé, la France n'aura que deux fleurons, puisque le FC Porto a éliminé Lille en barrage, et Paris et Monaco devront s'employer pour espérer "sortir des poules". Le PSG, qui s'est hissé deux années de suite en quarts de finale, figure toujours dans le chapeau 2 tandis que Monaco, en Ligue 2 il y a deux ans et absent de la C1 depuis 2006, a logiquement atterri dans le chapeau 4. Deux statuts distincts qui devraient logiquement avoir une influence sur la valeur de leurs adversaires.

Exactement le même groupe pour Paris ?

Jamais deux sans trois pour le PSG ? Epargné ces deux dernières années lors du tirage au sort (FC Porto, Dynamo Kiev et Dinamo Zagreb en 2012-2013 puis Benfica, Olympiakos et Anderlecht la saison passée), le club de la capitale espère évidemment être à nouveau verni jeudi en fin de journée. Le destin pourrait lui faire à nouveau rencontrer ses trois adversaires de l'exercice précédent, respectivement dans les chapeaux 1, 3 et 4, ce qui serait d'ailleurs un excellent tirage au sort. A coup sûr l'un des meilleurs possibles. 

Le club portugais, champion national, représente avec le FC Porto l'adversaire le moins compétitif d'un chapeau 1 ultra relevé où figurent également le champion d'Europe, le Real Madrid, le FC Barcelone, le Bayern Munich, Chelsea, Arsenal et l'Atlético Madrid. Dans le chapeau 3, la troupe de Laurent Blanc devra éviter Liverpool, un vice-champion d'Angleterre coriace même s'il a perdu Luis Suarez cet été. Le Bayer Leverkusen ou l'Athletic Bilbao sont également à craindre alors que dans le chapeau 4, il faut surtout éviter l'AS Rome, seul concurrent a priori au niveau avec... Monaco, que les Franciliens ne peuvent évidemment pas affronter (il ne peut pas y avoir deux clubs d'un même pays dans une même poule).

Meilleur tirage possible : Benfica, PSG, Olympiakos, Malmö
Pire tirage possible : Real Madrid, PSG, Liverpool, AS Rome

Monaco dans le groupe de la mort ?

Du côté de l'AS Monaco, les chances d'hériter d'un groupe à sa portée sont minces, voire très minces. Il faudrait un véritable concours de circonstances pour que le club détenu par le multi-milliardaire russe Dmitri Rybolovlev s'en sorte à bon compte. Placée dans le dernier chapeau, la formation du Rocher n'a aucune "protection" et peut logiquement craindre de tomber dans une poule dite "de la mort".

Le vice-champion de France pourrait par exemple se voir attriuber le FC Barcelone, Manchester City et Leverkusen comme concurrents, ou le Bayern Munich, la Juventus de Turin et Liverpool. Deux cas de figure, et pas forcément les pires, qui montrent que, sauf miracle au tirage, l'AS Monaco aura bien du mal à atteindre les huitièmes de finales de la compétition pour son retour après huit ans d'absences.

Meilleur tirage possible : Benfica, FC Bâle, Olympiakos, Monaco.
Pire tirage possible : Real Madrid, Borussia Dormund, FC Liverpool, AS Monaco

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter