Ligue des champions : pas favori du tout et peu expérimenté, le Benfica se voit quand même "sortir" le Bayern

Football
DirectLCI
EXPLOIT - Opposés à un des ogres de cette Ligue des champions, les joueurs du Benfica vont évidemment avoir fort à faire pour éviter la défaite à Munich mardi soir en quart de finale aller (20 h 45). Et pourtant, leur coach Rui Vitoria croit au miracle.

L'insouciance de ceux qui n'ont rien à perdre. Pas forcement attendu à ce stade de la compétition, le Benfica Lisbonne est pourtant à 180 minutes voire plus d'écrire une nouvelle page de sa riche histoire européenne. Car le double vainqueur de l'ancêtre de la Ligue des champions (deux Coupe d'Europe des clubs champions remportée en 1961 et 1962) est parvenu à se hisser en quart de finale après un parcours convainquant : le club portugais s'étant extirpé du groupe C, derrière l'Atlético Madrid mais devant Galatasaray, et a surtout sorti le Zénith Saint-Pétersbourg de Hulk au tour précédent.

Autant d'arguments qui font dire à Rui Vitoria que "toute équipe qui atteint ce niveau de la compétition veut la gagner". Et l'entraîneur de Benfica d'expliquer : "Nous allons essayer de sortir le Bayern, quel que soit son niveau. Il y a beaucoup d'équipes plus fortes que nous sur le plan sportif et financier, mais à ce niveau de la compétition, il faut étudier, se préparer et se mettre dans un état d'esprit permettant de s'imposer. C'est cet état d'esprit que nous avons eu jusqu'ici."

"Le mélange d'insouciance de la jeunesse et d'expérience des joueurs plus âgés"

Et c'est vrai qu'avec cette équipe plutôt jeune (26 ans de moyenne d'âge pour celle qui est annoncée à Munich), tout de même encadrée par plusieurs joueurs expérimentés (Eliseu, Gaitan, Mitrouglou...), offre un visage séduisant. Et une capacité à se porter vers l'avant (13 inscrits depuis le début de la C1) qui pourrait dérouter une défense allemande que l'on a vue dangereusement aux abois face à la Juve en huitièmes...  

"Je suis heureux de voir la solidarité et le bonheur qui se dégagent de ce groupe pendant ces matches, a encore déclaré Vitoria ce lundi en conférence de presse. J'éprouve une grande fierté à voir de jeunes joueurs sortir du rang. Le mélange d'insouciance de la jeunesse et d'expérience des joueurs plus âgés a joué un rôle très important." Un équilibre qui pourrait justement faire perdre le sien au Bayern.

À LIRE AUSSI
>> Après le clasico, le Barça tentera de chasser ses doutes face à l'Atlético
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter