Ligue des champions : pourquoi une qualification de Monaco est primordiale

Football
C1 – En ballotage favorable après la manche aller et sa victoire (2-1), sur la pelouse de Villarreal, Monaco doit capitaliser sur ce succès pour rallier la phase de poules de la Ligue des champions. Il en dépend de l’avenir sur le court terme du club monégasque et de l’indice UEFA du football français.

Depuis quatre ans, la France n’a pas aligné trois représentants à l’orée d’une phase de poules de C1. En 2012, Montpellier, le PSG et Lille étaient engagés dans la plus prestigieuse des compétitions et les Nordistes avaient réussi à passer l’écueil des barrages contre Copenhague (0-1, 2-0). Ces deux matchs aller-retour de la fin du mois d’août sont devenus un mur infranchissable sur lequel les ambitions européennes des clubs français se heurtent. Successivement, Lyon, Lille et Monaco se sont respectivement cassé les dents sur la Real Sociedad, Porto et Valence. L’ASM est la dernière formation à ne pas voir passé le cut et possède l’occasion de revenir à la table des 32 meilleures équipes européennes, 14 mois après son quart de finale contre la Juventus Turin (0-1, 0-0).

C'est l'année où le foot français peut faire la différence avec la Russie et le PortugalJean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais

Après avoir remporté le match aller (2-1), contre Villarreal en Espagne, les Asémistes disposent aussi de l’avantage de recevoir pour la manche retour. Dans un souci de précaution, Leonardo Jardim avait procédé à un turn-over, samedi, contre Nantes avec une victoire à la clé (1-0). Une qualification de Monaco serait bénéfique dans un premier temps au club de la Principauté puisqu’une simple participation aux six rencontres de poules permet de faire rentrer, au minimum, un pécule d’une vingtaine de millions d’euros dans les caisses du club. Tout en s’évitant de subir une saignée dans les dernières encablures du mercato, comme la saison dernière (Abdennour, Kurzawa, Martial), alors que Fabinho, Moutinho et ou encore Tiémoué Bakayoko sont encore susceptibles de partir.


Lire aussi

Dans L’Equipe de ce mardi, Jean-Michel Aulas s’est fait l’écho de la voix du football français, unie derrière Monaco, qui pourra actionner le levier de l’indice UEFA. "C’est l’année où le foot français peut faire la différence avec la Russie et le Portugal, il faut qu’on prenne des points. Et quand vous avez Paris, Lyon et Monaco en Ligue des champions, c’est plus facile d’en prendre même si ce sera très relevé." La Ligue 1 veut enfin placer un troisième club en Ligue des champions et soigner son nombre de points. Actuellement, la France est 5e au classement avec 44.415 points et devance la Russie (43.232) et le Portugal (42.999) et pourrait voir son total gonfler en cas de qualification de l’ASM couplée à celle de Saint-Etienne, en ballottage favorable en Ligue Europa.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter