Presnel Kimpembe s’exprime pour la première fois depuis sa main contre Manchester United et pointe "la suffisance" du PSG

Football

Toute L'info sur

L'élimination du PSG en Ligue des champions

FOOTBALL – Auteur de la main à l’origine du penalty pour Manchester United qui a éliminé le PSG mercredi en 8e de finale retour de la Ligue des champions, Presnel Kimpembe revient ce samedi sur son geste malheureux. Et fait passer quelques messages.

Presnel Kimpembe symbolise bien, à lui seul, la versatilité du destin d’un footballeur professionnel. Auteur de l’ouverture du score qui a débloqué le match aller à Manchester il y a trois semaines, le défenseur parisien a fini par précipiter l’élimination du PSG mercredi en touchant de la main une frappe sans danger de Diogo Dalot à la 94e minute du 8e de finale retour face à United, concédant ainsi un penalty fatal. Le Français, habituellement prolixe face aux médias après les matchs, s’était ensuite réfugié dans un mutisme compréhensible. Il brise ce silence ce samedi. Et vide son sac. 

Signe des temps : plutôt que de passer par un média traditionnel, l'international tricolore a choisi de s’exprimer via Bros Stories, une plate-forme ayant vocation à offrir aux sportifs de haut niveau un espace totalement libre, où la communication prend forcément le pas sur le journalisme, pour s’adresser directement à leurs fans (et aux autres). Dans cette vidéo d’un peu plus de quatre minutes, le champion du monde de 23 ans confesse : "Ça me fait mal, ça me fait même très mal."

Voir aussi

Mais il n’en reste pas à des propos aussi convenus. "Je vois bien la colère des supporters et je m’en rends compte, je la comprends et surtout je l’assume. Mon ressenti depuis le match de mercredi c’est beaucoup de déception, beaucoup de haine, et forcément ça m’est encore en travers de la gorge, tout comme les supporters et tout comme l’équipe. Pour pouvoir avaler ça, ça va être compliqué", admet-il aussi.

On a pris ce match à la légère.- Presnel Kimpembe

Avant de se livrer à une analyse collective de la déroute, où ses coéquipiers ne sont pas épargnés : "Je dirais qu’on a eu beaucoup de suffisance par rapport au match aller à Old Trafford. Ce n’était vraiment pas la même équipe du PSG et au match retour, ça s’est ressenti. On a perdu cette grinta on va dire et cette rage qu’on avait au match aller qui ont pu faire la différence. Je pense que ce n’est pas le fait d’avoir vécu les expériences passées qui fait qu’on était stressés ou quoi. Je pense que c’est vraiment par de la suffisance, mais aussi parce qu’on a pris ce match à la légère. Je pense que ça sera vraiment une chose qui n’arrivera plus jamais." Ça va sans doute déjà mieux en le disant.

Voir aussi

Sur les réseaux sociaux, toutefois, les réactions des supporters sont déjà mitigées, les uns lui apportant un soutien inconditionnel, les autres lui reprochant de faire des promesses qui, dans un passé récent, avaient déjà été faites par d’autres Parisiens, mais n’ayant pas été tenues... Pour mémoire, au coup de sifflet final mercredi, c’était l’attaquant belge de Manchester United, Romelu Lukaku, qui était venu le relever le premier, avant de le consoler et de lui susurrer ces mots à l’oreille : "C’est ça le foot. Ça, c’est des moments où tu apprends. Même si tu es champion du monde." Tout était peut-être déjà dit.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter