PSG : Choupo-Moting, le héros qui n'aurait pas dû être là

PSG : Choupo-Moting, le héros qui n'aurait pas dû être là
Football

REVANCHE - Sauveur inattendu du PSG mercredi soir face à l'Atalanta (2-1), Eric Maxim Choupo-Moting a ouvert la porte des demies de C1 à Paris pour la première fois en 25 ans. Et dire qu'il ne devait pas être là...

Le miracle de Lisbonne porte un nom : Eric Maxim Choupo-Moting. Rentré à la 79e minute de jeu, à la place d'un Icardi inexistant, et alors que Paris était mené 1-0 par l'Atalanta, le Camerounais a changé le cours du quart de finale et, par la même occasion, de l'histoire du PSG. L'attaquant, arrivé gratuitement dans la capitale à l'été 2018, a offert mercredi 12 août au club parisien sa première demi-finale de Ligue des champions depuis 1995. Après avoir initié l'action de l'égalisation de Marquinhos (90e), en renversant le jeu à gauche vers Neymar, il a surgi au premier poteau pour inscrire le but libérateur dans les arrêts de jeu (90e+3). Il a coupé, la rage au ventre, un centre de Mbappé, dont l'entrée aura été décisive. 

"Quand je suis entré, le coach (Thomas Tuchel) m'a dit de tout donner. J'ai eu confiance en moi et en l'équipe. On n'a jamais perdu l'espoir de revenir. Personnellement, j'ai tout donné", a raconté "Choupo" en conférence de presse d'après-match. "On ne pouvait pas rentrer à Paris comme ça, avec une telle équipe... Je me suis dit que tout est possible dans la vie, que chaque match a son histoire. Je suis très content que ça ait marché comme ça. (...) Je suis très content de vivre ces émotions. C'est difficile de décrire ce que je ressens, c'est une histoire très spéciale. C'est un jour spécial pour le PSG, pour tous les joueurs."

Lire aussi

Un sauveur plus qu'inattendu pour le PSG

Et ce 12 août est encore plus spécial pour lui. Souvent moqué et raillé, même par ses propres supporters, qui ont gardé en mémoire son raté surréaliste contre Strasbourg (2-2) en avril 2019, Choupo-Moting n'a jamais rien lâché. Dès lors, il a été justement récompensé pour sa persévérance. Le natif d'Hambourg, passé par Stoke City, s'est mué en héros d'un match qu'il n'aurait pourtant jamais dû disputer.

Utilisé seulement 71 minutes lors de la phase de poules, il avait été retiré en janvier de la liste des joueurs éligibles pour la Ligue des champions. Et le 30 juin dernier, à l'échéance de son contrat et après trois mois de pause sanitaire liée au Covid-19, l'histoire entre "Choupo" et Paris aurait dû s'arrêter là. Comme elle avait débuté, sans strass ni paillettes. Mais le départ précipité d'Edinson Cavani, qui a refusé une prolongation pour finir la C1 avec le club de la capitale, a rebattu les cartes. La direction du PSG lui a finalement proposé de poursuivre pour quelques semaines supplémentaires l'aventure parisienne.

C'était son moment pour faire des grandes choses- Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG

Et bien lui en a pris. En 15 minutes face à l'Atalanta, le Camerounais a rendu au centuple la confiance que les Qataris avaient placé en lui. Le Parisien a touché six fois le ballon. Amplement suffisant pour être à l'origine de l'égalisation parisienne et marquer un but qui restera à tout jamais dans l'histoire du PSG, qui fêtait ce soir-là son 50e anniversaire. "Choupo a joué dix minutes incroyables", a salué son coéquipier Ander Herrera au micro de RMC Sport. "Je veux absolument parler de lui. Il va finir son contrat mais il est là, il est prêt pour aider, il fait toujours un entraînement comme si c'était le dernier entraînement de sa vie. C'est notre atmosphère, ça, c'est notre groupe." "J'avais confiance en lui, c'était son moment pour faire des grandes choses. Il a été exceptionnel. Je sais que c'est un bon joueur, qui peut entrer et changer quelque chose. Il est fort dans le un contre un et ce soir il a apporté une bonne énergie", a ajouté son coach Thomas Tuchel, qui avait milité pour sa venue à Paris, en doublure d'Edinson Cavani.

Toute l'info sur

Le "Final 8" de la Ligue des champions

Désigné "homme du match", Neymar ne s'y est pas trompé. Le Brésilien - qui a tout fait pendant plus d'une heure - a partagé sa récompense avec le buteur providentiel. Car, si le PSG va au bout, nul doute qu'on se souviendra que tout est parti de ce but contre l'Atalanta. En attendant, "Choupo" s'est offert une place de choix dans le cœur des supporters parisiens. Comme un certain Amara Diané avant lui, dont l'improbable doublé contre Sochaux avait sauvé Paris de la relégation un soir de mai 2008.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent