Ligue des champions : que vaut vraiment ce Manchester United, adversaire du PSG en 8es de finale ?

Football

FOOTBALL – Le PSG affrontera le Manchester United de José Mourinho et Paul Pogba en 8es de finale de la Ligue des champions. Focus sur ces Red Devils qui ressembleraient presque à un "bon tirage" pour les Parisiens, alors qu’il y a tout de même de quoi se méfier.

À chaque tirage au sort de la Ligue des champions, c'est la même rengaine : alors, bon ou mauvais tirage ? Premier du groupe C, le PSG devait surtout éviter, parmi les deuxièmes de groupe sur lesquels il pouvait tomber, l’Atlético de Madrid. Il y a donc eu une forme de soulagement chez les supporters parisiens en apprenant que leur club de cœur affronterait au printemps (aller à l'extérieur le 12 février, retour à domicile le 6 mars) Manchester United, cet ex-ogre européen en souffrance dans son Championnat (6e, à 18 points de son éternel rival, City).

Manchester United a de très bonnes individualités, qui peuvent se surpasser face à nous !- Zoumana Camara, adjoint de Thomas Tuchel

Même son de cloche, d’ailleurs, du côté des fans des Red Devils, qui ironisent sur les réseaux sociaux à propos d’un prochain duel entre le laborieux Chris Smalling et l’artiste Neymar, pour souligner à la fois les errements défensifs récurrents de leur équipe, et l’incroyable force de frappe offensive du PSG. Une réalité incontestable, au regard de la saison des deux clubs.

Voir aussi

Interrogé sur ce tirage par RMC Sport, Zoumana Camara, adjoint de l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, a toutefois tenu à nuancer quelque peu ce tableau, avec des mots bien choisis : "Manchester United reste un grand d’Europe et une équipe prestigieuse. Même s’ils sont en ce moment en difficulté en Championnat, ils auront le temps de redresser la barre d’ici le mois de février. L’équipe que l’on voit actuellement ne sera pas la même dans deux mois... Et puis les Mancuniens ont de très bonnes individualités, qui peuvent se surpasser face à nous !"

Le grand club qui ne meurt jamais

La théorie du grand club qui ne meurt jamais et qui, même aux abois, se sublime dans les grandes occasions, se vérifie effectivement assez souvent en coupe d’Europe. Dernier exemple en date : le 7 novembre, quand... Manchester United est allé s’imposer (1-2) au Juventus Stadium, forteresse imprenable dans laquelle on leur promettait l’enfer. Les Red Devls avaient alors fait montre d’une solidité et d’un réalisme froid que le PSG peut donc craindre.

Voir aussi

D’autant que l’entraîneur du club anglais n’est autre que José Mourinho, vielle connaissance du PSG, qu’il a affronté six fois (en fait trois double affrontements en matchs aller-retour) avec Chelsea de 2013 à 2015, pour un bilan de deux qualifications et une élimination, toujours à l’issue de confrontations hyper serrées. Mais le tacticien portugais, en conflit ouvert avec sa star Paul Pogba, pourrait bien avoir été démis de ses fonctions d’ici au mois de février, ce qui renforce, du reste, l’incertitude.

Je ne pense pas que le PSG soit favori.- Thomas Tuchel

Invité à réagir à son tour ce lundi après-midi en conférence de presse, Thomas Tuchel a, lui, pointé l’aspect suivant, avec une pertinence certaine : "Je ne pense pas que le PSG soit favori. Au PSG, on manque justement d’expérience en quarts, demies et finale. Alors que Manchester United a, lui, beaucoup d’expérience dans ces tours à élimination directe. Son entraîneur, aussi. C’est toujours super difficile de jouer à Old Trafford, pour n'importe quelle équipe. Nous sommes capables de gagner, mais c’est un grand défi." En tout cas, pas un si bon tirage que ça.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter