Ligue des champions : éliminer le Real Madrid, le PSG l'a déjà fait

Ligue des champions : éliminer le Real Madrid, le PSG l'a déjà fait

ADVERSAIRE - Après le FC Barcelone l'an dernier et un traumatisme toujours aussi présent dans les esprits, le Paris Saint-Germain s'apprête à défier une nouvelle formation espagnole lors des 8es de finale de l'édition 2017-2018. Les hommes d'Unai Emery vont en effet affronter le Real Madrid de Zinedine Zidane, double tenant du titre. Un exploit qu'ils ont déjà réalisé.

Encore un sommet à franchir. Le Paris Saint-Germain connaît son adversaire pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Alors que tous les observateurs prédisaient des retrouvailles avec le Chelsea d’Eden Hazard et N’Golo Kanté, le club de la capitale a récolté ce lundi, lors du tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions, ce qui est certainement le pire tirage possible pour les hommes d'Unai Emery, à savoir avec le Real Madrid, double tenant du titre. 


Sur courant alternatif en championnat depuis le début de la saison et 2e de son groupe derrière les Anglais de Tottenham, la troupe de Zinedine Zidane demeure toujours l’une des équipes les plus redoutables du Vieux Continent, avec des joueurs de classe mondiale tels qu’Isco, Luka Modric, Toni Kroos, sans oublier le duo d’attaque composé du Français Karim Benzema et du quintuple Ballon d’Or Cristiano Ronaldo.

Le Real "out" en Liga, de mauvaise augure pour Paris ?

Malgré un bilan mitigé de 9 victoires, 4 matchs nuls et 2 défaites en Liga (leur faisant accuser un retard de 8 points sur le leader, le FC Barcelone), les champions d’Europe en titre ont relevé la tête le week-end dernier en atomisant le FC Séville à domicile (5-0) grâce notamment à un Cristiano Ronaldo de gala. Programmés par "Zizou" pour être au top le printemps prochain et durant les grandes échéances de la Coupe aux grandes oreilles, les coéquipiers de Sergio Ramos présentent un bilan européen de quatre victoires et perdant l’essentiel de ses points face aux Spurs de Tottenham, avec un match nul à domicile (1-1) et une défaite sur le score de 3-1 à White Hart Lane.


Du côté de l’état-major du Paris Saint-Germain, on fait pour le moment bonne figure, à l’instar du directeur sportif adjoint Maxwell, qui s’attend à "deux grands matchs." "C’est un beau tirage, les supporters vont aimer recevoir au match retour. C’est un beau défi pour le club, je crois qu’on est prêts. (…) On a joué il n’y a pas longtemps contre eux, on a de belles histoires aussi contre le Real au Parc des Princes. Les joueurs sont conscients de la difficulté et sont prêts à tout faire pour se qualifier. C'est une grosse opportunité pour démontrer qu'on est fort en Ligue des champions."

Rééditer l'exploit de 1993

Comme le souligne l'ancien arrière gauche parisien, dans l’histoire récente du Paris Saint-Germain, version QSI, l’équipe désormais entraînée par Unai Emery s’est déjà frottée à la Casa Blanca. Ce fut le cas lors de la phase de groupes de l’édition 2015-2016. Le bilan avait alors été mitigé avec un match nul concédé au Parc des Princes (0-0) avant une défaite très serrée à Santiago-Bernabeu (1-0). Cependant, en se penchant de plus près sur l’historique entre les deux équipes, l’opposition apparaît comme plus équilibrée qu’elle n’y paraît. En effet, sur 6 confrontations, le PSG s’est imposé à deux reprises, a concédé le match nul à deux reprises et a perdu également par deux fois.


Au rayon des bons souvenirs face aux Merengues, les supporters Rouge et Bleu n'ont pas oublié la qualification mythique des hommes d’Artur Jorge, lors de l’édition 1992-1993 de la Coupe Uefa. Battus 3-1 au match aller des quarts de finale par  Butragueño, Zamorano et Míchel, les Parisiens avaient réalisé l’exploit de se qualifier pour le dernier carré de la compétition en renversant la situation grâce à une éclatante victoire 4-1, une prestation XXL de David Ginola et un but devenu culte de la tête du défenseur Antoine Kombouaré, qui lui vaudra le surnom de "Casque d’Or" par la suite.


Si cet exploit date de près de 24 ans, nul doute que Neymar, Kylian Mbappé et Edinson Cavani voudront imiter leurs illustres aînés pour accrocher à leur tableau de chasse le double tenant du titre et atteindre les quarts de finale de la Ligue des champions. Une marche ratée l'an passé, après la terrible désillusion subie face au FC Barcelone (4-0; 6-1). Rendez-vous les 14 février et 6 mars prochains pour le verdict.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'élimination du PSG en Ligue des champions

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter