VIDÉO - Ligue des champions : à quelle sauce vont être mangés le PSG et l'OL ?

VIDÉO - Ligue des champions : à quelle sauce vont être mangés le PSG et l'OL ?
Football

LOTERIE - Le PSG et l'OL, tous les deux qualifiés, vont connaître leurs adversaires ce lundi lors du tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Premier de son groupe, Paris devrait être relativement protégé, à la différence de Lyon, exposé au feu des cadors.

On va y voir plus clair sur le futur du PSG et de l'OL en Ligue des champions. Qualifiés pour les huitièmes de finale, qui se joueront les 18-19 et 25-26 février pour les matches allers et les 10-11 et 17-18 mars pour les matches retours, les deux clubs français vont être fixés sur leur sort lundi 16 décembre, à l'issue du tirage au sort à Nyon, au siège de l'UEFA. En attendant que les boules livrent leur vérité, Parisiens et Lyonnais peuvent d'ores et déjà se projeter sur leurs possibles futurs adversaires en phase à élimination directe.

Pour rappel, selon le règlement de la C1, Paris et Lyon ne peuvent pas s'affronter à ce stade de la compétition. Il leur faudra pour cela attendre un éventuel quart de finale. Ils ne pourront, ni l'un ni l'autre, retrouver le Real Madrid et le RB Leipzig, qui soit étaient dans leur groupe en phase de poules, soit ont terminé à une position (deuxième et premier, en l'occurrence) empêchant leur confrontation.

Lire aussi

Du beau monde pour Paris

En sa qualité de premier de groupe, le PSG a considérablement réduit ses chances de tirer une grosse pointure en huitièmes de finale. Le club parisien est, pour l'instant, assuré d'éviter le Barça, son bourreau en 2017 à ce stade de la compétition avec le fameux 6-1 au retour. Les hommes de Thomas Tuchel ne croiseront pas non plus la route des autres premiers de poule que sont Liverpool, le tenant du titre, Manchester City, le Bayern Munich, la Juventus Turin et Valence, qui était dans le groupe de Lille.

En revanche, il n'est pas certain que cela soit un long fleuve tranquille pour Paris. Le club de la capitale pourrait hériter de Tottenham, finaliste de la dernière édition, qui vient de nommer José Mourinho sur son banc. Un adversaire dangereux, tout comme l'Atlético de Madrid, qui a validé son ticket pour les huitièmes face au Lokomotiv Moscou (2-0). Moins redoutables, Dortmund, qualifié sur le fil aux dépens de l'Inter Milan, Chelsea et Naples, qui vient de limoger Carlo Ancelotti, restent des équipes dont il faut se méfier. L'adversaire le plus abordable pour les Parisiens est issu du groupe C, où l'Atalanta Bergame, qui ne comptait pourtant qu'un point après quatre matches, a décroché une qualification historique. 

Les adversaires possibles du PSG :

Tottenham

Dortmund

Chelsea

Naples

Atlético de Madrid

Atalanta Bergame

Des sueurs froides pour Lyon

Pour l'OL, c'est une toute autre histoire. Il y aura du lourd, voire du très lourd, au tirage. Grâce à son nul contre le RB Leipzig (2-2) au Groupama Stadium lors de la dernière journée de la phase de poules, Lyon a arraché une qualification inespérée. Une bonne nouvelle qui a tout de suite laissé la place à une mauvaise, puisque les Gones, deuxièmes de leur groupe, sont sûrs de tomber sur un gros calibre en huitièmes. Seul un succès face au club allemand leur aurait permis de terminer en tête et donc d'éviter le pire. Comme si ça ne suffisait pas, ils devront faire sans leur meilleur joueur, Memphis Depay, et Jeff Reine-Adélaïde.

Hormis Valence, l'adversaire "le plus favorable", le tirage n'épargnera pas les joueurs de Rudi Garcia. Au choix, ils peuvent affronter le Bayern Munich, la Juventus Turin et Manchester City, habitués des joutes européennes du printemps. À moins que le sort ne s'acharne sur eux et qu'ils ne tombent sur Liverpool, lauréat de la dernière édition, ou Barcelone, qui les avait sortis à ce stade de la compétition l'an passé. 

Les adversaires possibles de l'OL : 

Liverpool

Barcelone

Juventus Turin

Manchester City

Bayern Munich

Valence

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Débat Trump/Biden : "C’est incroyable de voir des visions aussi radicalement opposées s’exprimer aussi calmement"

EN DIRECT - Covid-19 : le couvre-feu désormais élargi à 54 départements

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent