Ligue des champions : tout n'est pas rose à Monaco avant son match retour face à Berne

Football
FORMALITE - Vainqueurs 3-1 en Suisse à l'aller, les Monégasques sont bien partis pour se qualifier pour les barrages de la Ligue des champions. Mais avant d'aborder leur 3e tour préliminaire face aux Young Boys de Berne mardi soir (20 h 45), Monaco vient de traverser une période agitée.

Sur le papier, tout est presque parfait. Sous le soleil méditerranéen, l'été monégasque semblait jusque-là se passer en pente douce, sans l'ombre d'un nuage à l'horizon. Un an après les doutes suscités par une nouvelle politique sportive qui vendait ses stars à tour de bras (Radamel Falcao, James Rodriguez...), le projet de l'ASM, basé sur le recrutement de futurs talents, séduit à nouveau. Sur le terrain, la victoire de la semaine passée à Berne (3-1) accréditait même le virage entrepris, sauf que...

Des lacunes entrevues en Suisse
Même si l'on voit mal comment les Young Boys pourraient renverser la situation mardi soir à Monaco, les hommes de Leonardo Jardim ont montré de sérieuses limites à l'aller, où le score de ce succès s'est un peu inscrit en trompe-l'œil. Toujours en rodage malgré la reprise de la Ligue 1 qui approche (face à Nice samedi), l'ASM a parfois semblé pataude défensivement. "Ils sont là pour faire un bon match. C'est une équipe très offensive, qui sait se créer beaucoup d'occasions et qui sait marquer des buts, prévient d'ailleurs le technicien portugais. J'ai vu leur match de championnat samedi (à Saint-Gall, nul 1-1). Ils se sont créé six ou sept occasions franches. Il nous faudra donc être bien organisés sur le plan défensif". Le retour de blessure d'Aymen Abdennour devrait aller dans ce sens-là, tout comme l'absence de Guillaume Hoarau côté suisse. 

 L'affaire Campos a fragilisé le staff
Partira, partira pas ? Depuis une semaine, la coulisse du club princier est agitée par les velléités de départ de Luis Campos, le directeur technique. Un temps démissionnaire car estimant son travail parasité par Nicolas Hoveck, le directeur adjoint de l'équipe, Campos était prêt à tout plaquer. En cause, à en croire L'Equipe , les trop fortes sommes dépensées par l'ancien dirigeant nancéen lors de ce mercato d'été, pour des joueurs jugés surcotés par le technicien portugais. Vadim Vasilyev, le vice-président monégasque, a même dû s'en mêler pour calmer les esprits et rattraper par la manche Campos, déjà annoncé au PSG... Et si tout semble désormais rentrer dans l'ordre, au moins pour le moment, l'épisode est tout de même révélateur d'une certaine tension en interne.  

 Le mercato encore dans pas mal de tête
Si le quotidien du Championnat va bientôt reprendre ses droits et sa routine habituelle, le marché des transfert estival, lui, est encore loin d'être terminé. Et s'il a été extrêmement agité en début d'été sur le Rocher, avec 19 départs (dont 8 prêts) et 12 arrivées (dont 3 prêts), rien ne dit qu'il se clôt avec le début de la saison. En effet, plusieurs joueurs attisent toujours la convoitise de grosses cylindrées européennes, tels qu'Abdennour, qui a tapé dans l'œil de la Juventus et du Barça, Anthony Martial, qui plaît beaucoup en Angleterre, ou João Moutinho, qui a les faveurs d'Arsenal. Jusque-là, Monaco repousse les offres sans sourciller mais à mesure que le 31 août approche, le montant des sommes en jeu pourrait s'envoler et l'appât du gain l'emporter. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter