Equipe de France : vers un problème Griezmann ?

Equipe de France : vers un problème Griezmann ?
Football

FOCUS - En difficulté au FC Barcelone depuis son arrivée à l'été 2019, Antoine Griezmann est toujours indiscutable dans le onze de Didier Deschamps en équipe de France. Pourtant, depuis quelques matchs, le chef d'orchestre des Bleus livre des prestations de plus en plus inquiétantes.

Et si le malaise Griezmann au FC Barcelone s’étendait à l’équipe de France ? Le créateur tricolore, en retrait depuis quelques matchs, laisse craindre que ses prestations sous le maillot bleu puissent prendre exemple sur son travail sous la tunique blaugrana. En effet, depuis son arrivée au sein du club catalan à l’été 2019 contre 120 millions d’euros, le natif de Mâcon peine à trouver sa place. Trop peu décisif, il est régulièrement pointé du doigt par la presse espagnole pour ses prestations en dents de scie. La saison dernière, "Grizi" a disputé 48 matchs pour 15 buts et 4 passes décisives toutes compétitions confondues, pour 9 réalisations et 4 offrandes en championnat.

Le jeu des comparaisons est cruel. Lors de son passage à l’Atlético de Madrid, Griezmann, utilisé derrière l’attaquant, a toujours franchi la barre des dix buts en championnat sur une saison. Son plus faible total ? Quinze buts lors de sa dernière saison en 2018-2019. Les deux saisons précédentes s’étaient conclues avec des bilans de 19 et 16 buts, alors qu’il avait réussi la performance d’inscrire plus de vingt buts en Liga lors des saisons 2014-2015 et 2015-2016.

Un début de saison compliqué au Barça

Cette saison, l’international français (82 sélections, 32 buts) a pris part à trois rencontres sans inscrire le moindre but, ratant plusieurs occasions d’ouvrir son compteur face au FC Séville le 4 octobre dernier (1-1). Pire, le milieu offensif de 29 ans ne compte que trois buts lors de ses 20 derniers matchs avec le vice-champion d’Espagne. Pas de quoi entamer son crédit auprès de Didier Deschamps, le sélectionneur continuant de le juger incontournable en équipe de France.

Bénéficiant d’une certaine liberté sur le terrain, posté derrière les attaquants, alors qu’il est cantonné au couloir droit sous les ordres de Ronald Koeman au Barça, Antoine Griezmann a participé aux 46 derniers matchs des Bleus. Une série jamais vue en équipe de France qui dit tout de la confiance de Didier Deschamps en son leader technique. Si Griezmann a fait illusion avec trois buts et deux passes décisives sur ses cinq derniers matchs, ces statistiques flatteuses ne doivent pas masquer des prestations poussives.

Lire aussi

Un match terne face au Portugal

Trop bas, peu inspiré, l’ancien joueur de l’Atlético de Madrid a même laissé Olivier Giroud convertir le penalty obtenu contre la Croatie le 8 septembre dernier (4-2), dans un exercice où il s'était raté face à la Suède trois jours plus tôt (1-0).  Contre le Portugal dimanche soir (0-0), "Grizzi" a semblé en décalage constant avec ses partenaires, ne délivrant jamais la bonne passe au bon moment et ne parvenant pas à se montrer dangereux dans la zone de vérité.

Mercredi 14 octobre, face à la Croatie, lors de la quatrième journée de Ligue des nations, le meilleur joueur de l'Euro-2016 tentera de retrouver de sa superbe. Il peut en tout cas compter sur le soutien de son capitaine Hugo Lloris. En conférence de presse, mardi 13 octobre, le gardien a reconnu que son collègue était "dans une période un peu plus compliquée", mais qu'en aucun on ne pouvait "remettre en cause un joueur comme Antoine", lui promettant de "l'aider" et lui redonnant "toute [la] confiance" du groupe. D'autant que Didier Deschamps n'est pas connu pour retirer sa confiance à ses hommes de base en un claquement de doigts. De quoi relativiser le risque de voir sa place menacée dans le onze de l'équipe de France ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Grèce reconfinée partiellement à partir de mardi

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : une troisième personne en garde à vue

Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent