Ligue Europa : ce que vous ignorez peut-être sur les adversaires des clubs français

Ligue Europa : ce que vous ignorez peut-être sur les adversaires des clubs français

PRÉSENTATION - Depuis ce vendredi, les clubs tricolores connaissent leurs adversaires pour la phase de poule de la Ligue Europa qui débutera le 14 septembre. Revue d'effectifs.

Au lendemain du tirage au sort de la Ligue des champions a eu lieu celui de la Ligue Europa, ce vendredi, à Monaco. Il concernait trois représentants français : l'Olympique de Marseille, l'OGC Nice et l'Olympique Lyonnais. Les clubs français ont connu des fortunes diverses. Un tirage abordable pour l'OM et dans une moindre mesure pour le Gym, et un autre clairement compliqué pour l'OL. Voici les équipes qui attendent les clubs français à partir du 14 septembre prochain, date de la première journée de la compétition.

Dans le groupe de Lyon

Everton : 140 millions dépensés pendant le mercato

En Angleterre, c’est l’un des grands animateurs du marché estival des transferts derrière les deux clubs de Manchester et Chelsea. Everton a réalisé sa vente record grâce à Lukaku (parti à United contre 84,7 millions d’euros) et a dépensé pour près de 140 millions. Les Toffees ont fait venir l'Islandais Sigurdsson, le Néérlandais Klassen mais surtout Wayne Rooney. La star anglaise avait débuté en pro avec Everton avant de partir à Manchester United. Revenu après plus de dix saisons sous les couleurs des Reds, le tout juste retraité international a déjà planté deux buts pour ses deux premiers matchs en championnat.

Atalanta Bergame : le club italien qui monte

Les Italiens sortent d’une saison record. Les hommes de Gian Piero Gasperini ont terminé 4èmes la saison dernière devant notamment l’Inter de Milan, le Milan AC, la Lazio Rome ou la Fiorentina. En amical, le club a montré qu’il n’avait rien perdu avec des victoires convaincantes contre Lille et Dortmund. Lyon aura fort à faire face à cette équipe.

 

Apollon Limassol : le (mauvais) souvenir niçois

Le club chypriote est un mauvais souvenir des clubs français. En 2013, l’OGC Nice, sort d’une saison réussie et sa qualification pour la Ligue Europa passe par un barrage jugé abordable. Il se retrouve alors face à l’Appollon Limassol, peu réputé. À l’aller les hommes de Claude Puel se font surprendre et perdent 2-0. Ils ne referont pas leur retard au match retour. Prudence donc pour les Lyonnais face à un adversaire qui semblerait facile. 

Lire aussi

Dans le groupe de Marseille

Red Bull Salzbourg : une revanche à prendre

Le club appartient à la célèbre marque énergétique depuis 2005. Entre 2014 à 2016, il a dominé le football autrichien en réalisant trois doublés coupe-championnat consécutifs. Et les clubs Français n'ont pas eu vraiment de réussite face à lui. En 2011, Salzbourg avait terminé deuxième de son groupe de Ligue Europa éliminant le PSG. L’an dernier, le club s’était retrouvé dans la même poule que l’OGC Nice. Chaque équipe avait remporté une rencontre. Au classement, les Autrichiens avaient terminé troisième à égalité de point et avec la même différence de but avec Krasnodar. Le club russe était passé au tour suivant à la faveur d'un plus grand nombre de buts inscrits.

Vitoria Guimares : le quatrième club portugais

Après Braga lors de l’exercice 2015-2016, les Marseillais vont retrouver une nouvelle équipe portugaise dans leur groupe de coupe d’Europe. Le Vitoria Guimares a terminé quatrième l’an dernière derrière l’inamovible trio Benfica, Porto, Sporting Portugal. Il est connu au Portugal pour ses supporters et la ferveur de son stade. 

Konyaspor : un couteau sur la pelouse

En parlant de supporters chauds, le club de Konyaspor n'a rien a envier à son homologue portugais. L’an dernier, les Turcs ont terminé dixièmes de leur championnat mais se sont qualifiés grâce à leur victoire en coupe nationale. En début de saison, un joueur adverse a été la cible d’un jet de couteau venant des tribunes en plein match. Voilà ce qui attend les Marseillais lors d’un déplacement qui s’annonce bouillant

Dans le groupe de Nice

Lazio Rome : l’éternel deuxième club romain

Second club de la capitale derrière la Roma, la Lazio n’a plus son lustre d’antan mais a tout de même terminé 5ème l’an dernier devant les deux grands clubs milanais (AC Milan et l'Inter). Le club italien fait office de favori dans le groupe de Nice surtout après sa superbe entame de saison. Les hommes de Simone Inzaghi ont remporté la SuperCoupe d’Italie contre la Juventus.

Zulte Waregem : avec l’ancien super-sub de Guingamp

L’an dernier, le club belge a terminé troisième derrière les habitués Anderlecht et Bruges. Dans l'effectif de Zulte Waregem, un ancien de la Ligue 1 s'est fait une bonne place. L'ancien super remplaçant de Guingamp, Nil de Pauw, auteur de 4 buts la saison dernière, s'est bien adapté à ses nouvelles couleurs. En cinq matchs, le milieu de terrain a marqué 2 buts.

Vitesse Arnhem : le laboratoire de Chelsea

Le Vitesse Arnhem est une sorte de laboratoire d’un grand club anglais. Il a été racheté lors de la saison 2010-2011 par un homme d'affaire géorgien représentant en fait Alexander Chigirinski, ami et collaborateur économique de Roman Abramovitch, propriétaire de… Chelsea. Depuis de nombreux joueurs des Bluesont été prêté dans ce club néérlandais Nemanja Matic (2010-2011) y avait été prêté, tout comme Gaël Kakuta (2012-2014), Lucas Piazon (2013-2014) ou encore Bertrand Traore (2014-2015).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle forte baisse du nombre de patients hospitalisés en réanimation

"Mes choix sont toujours guidés par une seule idée, le bien de l'équipe de France", assure Didier Deschamps

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : la France dépose une résolution à l'ONU pour un cessez-le-feu

Les variants sont-ils créés par les vaccins, comme l'affirme un ancien prix Nobel ?

Aveyron : une éleveuse sous le choc après l’attaque de sa jument par des vautours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.