Ligue Europa : Guingamp fait sensation, Lille et Saint-Étienne sauvés par leur gardien

Ligue Europa : Guingamp fait sensation, Lille et Saint-Étienne sauvés par leur gardien
Football

FOOTBALL - Outrageusement dominé pendant une grande partie du match, Lille est allé chercher un nul à Wolfsburg après avoir ouvert le score, tandis que Guingamp s'est montré héroïque face au PAOK Salonique.

Wolfsburg 1-1 Lille
Les Dogues ont vu le loup. Et ils s'en sont plutôt bien sorti. Le LOSC, lors de son déplacement à Wolfsburg, a en effet beaucoup souffert avant de savourer la jouissance d'un nul à l'extérieur des plus opportuns. Qu'il doit, principalement, à son portier nigérian, auteur de très nombreuses parades. Les hommes de René Girard auraient même pu réaliser le hold-up parfait grâce à leur ouverture du score sur un penalty provoqué par Corchia et transformé par Origi à la 77e, au plus fort de la domination allemande. Mais DeBruyne, à la retombée d'un corner laborieusement dégagé par Kjaer, a finalement égalisé à la 82e. Les Lillois peuvent vraiment remercier Enyeama, sauveur à maintes reprises en seconde période jusqu'aux arrêts de jeu, qui leur permet de ne pas occuper la dernière place du groupe H, là où a sombré leur adversaire de jour.

Guingamp 2-0 PAOK Salonique
Les Bretons restaient sur huit défaites en dix matches cette saison. De quoi leur donner envie, comme bien des clubs français mieux armés qu'eux ces dernières années, de laisser passer la Ligue Europa pour mieux retrouver des forces en Championnat. Sauf que les troupes de Jocelyn Gourvennec ont joué crânement leur chance. Surtout, ils ont pu compter sur une de leur recrues estivales qui avait fini par faire oublier son incroyable potentiel. Sylvain Marveaux – puisque c'est de lui qu'il s'agit – s'est en effet rappelé, ce jeudi soir, au souvenir de ses jeunes années montpelliéraines avant un départ infructueux pour l'Angleterre. Il a d'abord ouvert le score à la 47e d'une reprise de volée clinique à la réception d'un centre de Beauvue. Avant d'inscrire le but du break sur un somptueux coup franc à la 50e. C'est dire s'il a bien mérité l'ovation du Roudourou à sa sortie à la 78e.

Saint-Étienne 0-0 Dnipropetrovsk
Quelque part, les Verts ont fait le job. Mais il a manqué l'essentiel. Le coach, Christophe Galtier, avait pourtant tout fait pour remporter ce marin, l'élevant clairement, dans ses choix,au rang de priorité de la semaine. Mais ses hommes ont concédé un second nul consécutif, cette fois à domicile, malgré une domination très nette à l'échelle du match dans son entité. Bien que solides et entreprenants, les Stéphanois sont même passés très près de la correctionnelle. Ils peuvent en effet chaleureusement remercier Ruffier, auteur d'une sublime parade sur un penalty pourtant vicieux de Kalinic à la 28e. Ceci dit, son homologue ukrainien n'a pas été en reste au cours de la seconde période. Une manière de qualifier ce score de parité de "logique". Tout reste donc à faire pour Saint-Étienne, qui s'apprête à affronter l'Inter deux fois de suite...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent