OM-Lazio : Rudi Garcia, la Roma dans le cœur

Football
DirectLCI
RETROUVAILLES - Ce jeudi soir, à 21h, l'Olympique de Marseille reçoit la Lazio Rome pour le compte de la troisième journée du groupe H de la Ligue Europa, avec comme ambition de se replacer dans la course aux 16e de finale de la compétition. Cette confrontation sera particulière pour Rudi Garcia, qui a opéré à l'AS Rome de 2013 à 2016.

"Mon cœur est resté romanista." Ce jeudi, à 21h, Rudi Garcia va vivre un moment particulier sur le banc de l’OM, étant confronté à son ancien ennemi juré, la Lazio Rome, avec qui il a croisé le fer de 2013 à 2016 en tant que coach de l’AS Rome. Aujourd’hui en terre phocéenne, le natif de Nemours, en Seine-et-Marne, n’a jamais oublié son passage au sein du club de la Louve.


"Mon cœur est resté romanista en toute logique. J'ai passé de belles années en Italie", explique-t-il en conférence de presse mercredi, à la veille de l’affrontement face au club laziale, qui marque un moment important dans la saison européenne de l’OM. La formation marseillaise ne compte en effet qu’un point en deux matchs disputés en Ligue Europa, contre six pour Francfort et quatre pour la Lazio.

On a l'occasion de prendre cette deuxième place. C'est une victoire qu'on attend.Rudi Garcia, la veille d'OM-Lazio.

"Trois victoires et deux nuls en cinq matches. J'espère bien que ça va continuer", rappelle à l’AFP Rudi Garcia, faisant référence à son bilan face à la Lazio Rome. "Ce ne sera pas un derby, mais effectivement, quand tu as été de la Roma, c'est un petit défi supplémentaire. Et je serai toujours 'romanista'! (…). J'ai une profonde affection pour les tifosi de l'AS Roma, mais aussi beaucoup de respect pour les tifosi de la Lazio", ajoute-t-il. Avec l'AS Rome, Rudi Garcia a fini à deux reprises à la deuxième place du championnat, derrière la Juventus Turin, effectuant notamment un parcours digne d'un champion au cours de l'exercice 2013-2014, avec 85 points récoltés, butant sur une Vieille Dame stratosphérique (102 points en 38 journées). 


"On n'a pas gagné nos deux premières rencontres. On doit gagner demain (ndlr : ce jeudi), on a l'occasion de prendre cette deuxième place. C'est une victoire qu'on attend", martèle Garcia avant d’aborder les points forts de l’adversaire : "Milinkovic-Savic est l'un des dangers de l'équipe, mais il n'y a pas que lui. Ils ont plein de solutions, et notamment sur le plan athlétique. Ils sont performants sur les coups de pied arrêtés."

Strootman également concerné

Rudi Garcia ne sera pas le seul à vivre des retrouvailles avec la Lazio. Débarqué cet été de l’AS Rome, le milieu de terrain néerlandais Kevin Strootman connaît également très bien la formation biancoceleste. L’international Oranje a rencontré la Lazio à 12 reprises, pour 7 victoires, 3 nuls et 2 défaites. Néanmoins, le milieu de terrain de 28 ans pourrait vivre ce choc depuis le banc de touche ou être laissé au repos, en vue du Clasico contre le PSG dimanche soir.


S'il était amené à jouer, Strootman pourrait recevoir un accueil des plus animés de la part des supporters de la Lazio. Ces derniers n'ont en effet pas oublié la simulation grossière effectuée par le joueur lors du derby romain le 30 avril dernier, permettant à De Rossi d'égaliser sur penalty (45') avant de perdre sur le score de 3-1.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter