Après l’élimination du PSG, l’OL et l’OM doivent sauver le football français dès ce soir

DirectLCI
FOOTBALL – L’Olympique lyonnais et l’Olympique de Marseille sont, depuis mardi soir, les derniers représentants français en coupe d’Europe cette saison. Au-delà de l’aspect purement sportif, ces deux clubs portent ce jeudi soir sur leurs épaules les destinées de tout le football tricolore. Explications.

Ce n’est pas parce qu’une montagne est plus petite qu’une autre qu’elle est forcément plus facile à escalader. Ainsi, à l'ombre de la fastueuse Ligue des champions, de nombreux clubs sont engagés dans une lutte non moins âpre pour remporter l’autre coupe d’Europe, la Ligue Europa, où figurent tout de même des cadors tels que l’Atlético Madrid, le Milan AC ou Arsenal. 


De leur côté, les deux clubs français encore en lice, l’OL et l’OM, affrontent respectivement le CSKA à Moscou (19h) et l’Athletic Bilbao à Marseille (21h05), deux sérieux clients, ce jeudi soir, en 8es de finale aller. Et, avec l’élimination prématurée du PSG en Ligue des champions mardi, leurs résultats pèseront bien plus lourd que prévu.

Il faut en effet savoir que le nombre de représentants en coupes d’Europe par pays est établi par l’UEFA sur la base d’un classement qui tient compte de tous les résultats des clubs engagés sur les cinq dernières années. En gros : plus le classement d’un pays est élevé, plus il a de clubs engagés dans les lucratives compétitions européennes. 


Actuellement, c’est-à-dire avant les 8es de finale, le podium reste occupé par, dans l’ordre, l’Espagne (101.998 points), l’Angleterre (76.605) et l’Italie (73.082), devant l’Allemagne, solide 4e (69.284). Loin derrière, on trouve la France, 5e, avec 54.248 points, au coude-à-coude avec la Russie, 6e avec 52.382 points.

Cela a son importance : le 5e a droit à six clubs européens, contre cinq pour le 6e. Et quand on regarde le classement sur la seule saison en cours, on constate que la situation est devenue particulièrement critique pour la France. Car les Russes, depuis juin, ont accumulé 11.600 points, tandis que les clubs hexagonaux n’en ont pris que 9.333. 


Aucun de ces deux pays n’ayant de club encore engagé en Ligue des champions, le duel à distance va donc se poursuivre, et livrer son verdict, exclusivement en Ligue Europa, où trois clubs russes sont en lice (Zenit Saint-Pétersbourg, Lokomotiv et CSKA Moscou). Et le duel franco-russe entre l’OL et le CSKA, à ce titre, comptera double.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter