Lille a bataillé mais est qualifié en barrages

Football
DirectLCI
LIGUE DES CHAMPIONS - Vainqueur 2 à 0 à l'aller, Lille a obtenu le match nul à domicile face au Grasshopper Zurich ce mardi (1-1), et obtenu sa qualification en barrages de la Ligue des champions. L'essentiel est acquis mais un grand Vincent Enyeama a évité bien du stress aux Dogues.

L'essentiel est acquis. Lille a obtenu un match nul poussif, mardi soir à domicile, en 3e tour préliminaire retour de Ligue des champions face au Grasshopper Zurich (1-1). Un résultat qui, après la belle victoire 2 à 0 à l'aller , qualifie le Losc pour les barrages de Ligue des champions qui auront lieu les 19 et 26 août prochain. Lille connaîtra son adversaire vendredi, à l'issue du tirage au sort effectué à Nyon (Suisse).

Et il y aura du beau monde face aux Dogues, qui pourraient hériter de Naples, Arsenal, Bayer Leverkusen, FC Porto ou de l'Athletic Bilbao. Soit du costaud ou du très, très costaud pour les coéquipiers de Florent Balmont. Les Lillois sont néanmoins certains de participer à une Coupe d'Europe en septembre prochain : s'ils sont éliminés de la Ligue des champions, ils seront automatiquement reversés en Ligue Europa.

Enyeama, homme du match

Pour parvenir à se qualifier, les Nordistes peuvent compter sur Vincent Enyeama. Dans la lignée de son excellente saison dernière, le gardien nigérian a une nouvelle fois été excellent mardi soir, repoussant de nombreuses tentatives suisses. Notamment en seconde période, quand Dabur, d'une tête à bout portant (53e), et Kahraba, d'une frappe puissante (62e), l'ont obligé à se détendre pour maintenir le score nul. Egalement sauvé par son poteau (54e), le portier a été l'homme du match, ce qui laisse deviner une seconde période difficile pour les joueurs de René Girard, qui auraient vécu une fin de match autrement plus compliquée si le Grasshopper avait marqué ce deuxième but qui n'aurait pas été illogique.

Après un match aller serein, les Lillois avaient pourtant continué de plus belle sur leur lancée, grâce à une superbe frappe de Balmont aux 20 mètres qui terminait sa course en pleine lucarne (1-0, 19e). Malgré l'égalisation suisse par Abrashi qui profitait d'un ballon perdu de ce même Balmont (1-1, 33e), le Losc ne tremblait guère et Ryan Mendes aurait pu tuer tout suspense s'il avait réussi son face-à-face en incipit de seconde période (46e). Au lieu de quoi Lille a bataillé. Mais le premier objectif de la saison est acquis : Lille est bien européen.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter